Protocole Control : présentation

Il est temps de vous présenter le protocole Control que j’ai suivi, et dont j’avais commencé à vous parler dans mon avant-propos. Je tenais d’ailleurs à vous remercier pour vos commentaires et votre soutien à l’issue de billet. Et à mettre une petite chose au point : je n’ai pas été payée par la société Diet&Co pour écrire ces billets. J’ai reçu les produits gratuitement, ce qui certes représente une certaine somme, mais ce ne sont pas des billets sponsorisés. Si c’était le cas, ça serait de toute façon explicitement spécifié dans le billet, c’est la loi.

Je ne renie pas mes convictions anti-régime non plus, j’ai le droit de vouloir tester quelque chose qui diffère un peu, et c’est justement avec un regard encore plus critique que la testeuse « lambda » que j’ai abordé ce protocole. Je n’oblige personne à faire la même chose. Et on a beau être contre les régimes et prôner la ré-équilibration alimentaire, on peut toujours avoir besoin, pour des impératifs de santé, de perdre du poids sur une courte période. Non ce n’est pas l’idéal, mais parfois il n’y a pas le choix! Vous allez voir que de toute façon, j’ai aménagé le protocole à ma sauce.

Donc, pour commencer, Control, c’est quoi donc?

En fait, Control est le petit frère version grand public d’un produit prescrit depuis 10 ans par les médecins (nutritionnistes, endocrinologues) à des patients en surpoids à risque (obésité abdominale, diabète, etc.) par les laboratoires Nutrition et Cardiométabolisme, spécialistes de la nutrition médicale. En effet, dans le surpoids, la localisation de la graisse la plus dangereuse pour la santé, c’est le ventre. C’est là qu’on tendance à prendre les hommes (et certaines femmes), alors que les femmes ont plus tendance à prendre dans les fesses, les hanches et les cuisses (répartition gynoïde). Or ce tissu adipeux abdominal n’est pas que sous-cutané (sous la peau, en surface), il est également intra-abdominal (dans le ventre). Et ce tissus adipeux intra-abdominal a une particularité : il se conduit comme une glande, et sécrète des hormones (par exemples des hormones mâles, les androgènes). C’est aussi un facteur de risque majeur pour les affections cardiovasculaires (c’est pourquoi les hommes ont plus de risques que les femmes, outre les hormones).

Control se présente sous forme de poudre, et se dilue dans l’eau à l’aide d’un shaker, à raison de 2 dosettes pour une femme de moins d’1m63 ou un homme de moins d’1m75, et de 3 dosettes pour une femme de plus d’1m63 ou un homme de plus d’1m75. En phase d’attaque (dont la durée dépend de la morphologie, du sexe, du métabolisme et de l’objectif fixé), on remplace le petit déjeuner et le goûter par Control (en phase de stabilisation on passe à une prise par jour). Ce qui permet de garder les deux repas principaux normaux, et de ne pas se désocialiser.  Control est disponible en 3 saveurs : chocolat, vanille-caramel et café.

(notez l’enthousiasme de Boulette à présenter les produits, c’est pas demain qu’elle sera embauchée à M6 Boutique je vous le dis!)

Mais Control, y a quoi dedans?

Control est formulé à base de protéines de lait, riches en :

  • tryptophane, un acide aminé (brique de base des protéines) précurseur de la sérotonine, l’hormone du bien être. Il permet de réguler l’appétit, donc d’éviter les fringales, sources de grignotage (et donc d’apport alimentaire excessif et de déstructuration de la prise alimentaire), et agit sur le stress;
  • acides aminés branchés (une certaine catégorie d’acides aminés), qui diminue voire empêche la perte de masse maigre (c’est-à-dire le muscle), car c’est un inconvénient classique des régimes (à part les hyperprotéinés), on perd de la graisse, mais aussi du muscle;
  • lactosérum (sous forme d’hydrolysat), qui régule le métabolisme, et cible la perte de tissu adipeux abdominal.

Control contient également des vitamines, des minéraux (par exemple du magnésium), des oligo-éléments et des oméga 3. Cette formulation complexe n’agit pas que sur la perte de poids et l’appétit, mais aussi sur le stress (tryptophane, omégas 3), car de nombreuses études ont prouvé que le stress limite la perte de poids, voire favorise la prise de poids.

La phase d’attaque proposé au panel de blogueurs (oui y avait un mec :p) était :

  • 2 prises de Control par jour (petit déjeuner et goûter) pendant 2 mois;
  • réduire de 700 (femme) à 900 (homme) calories ses apports énergétiques par jour;
  • remettre le corps en mouvement en faisant chaque jour 5000 pas (mesurables à l’aide d’un podomètre).

Pour ma part, j’ai choisi de ne pas réduire mes apports, juste de ré-équilibrer mon alimentation en limitant (et sans les supprimer) les aliments doudou (muffins, gâteau du dimanche, etc.) dont j’avais abusé dernièrement. Ben oui c’est dommage de faire un protocole et de tout gâcher à la boulangerie le dimanche. Mais ça ne m’a pas empêché de passer de temps en temps au Starbucks (certes je prenais plutôt un Chaï tea latte qu’un Frapuccino plein de chantilly), voire de craquer sur un muffin chocolat-noisette (j’ai juste rendu ça moins systématique disons 😉 ). Donc j’ai un peu réduit mes apports, mais pas autant que le voulait le protocole. Ben oui c’est facile de perdre du poids en diminuant ses apports caloriques… et à la fin si on a perdu, on a perdu pourquoi? La restriction calorique ou le produit? Je ne fais pas de restriction calorique tout simplement parce que je vise le long terme, et que ça n’est, pour moi, pas vivable sur une longue période (genre toute ma vie!).

Concernant les 5000 pas, je n’ai jamais utilisé le podomètre vu que comme instrument de marche j’ai Boulette :p.

Voici pour la présentation de Control, on se retrouve dans un prochain billet pour vous dire comment s’est passé le protocole et ce que j’en ai pensé ;).

11 thoughts on “Protocole Control : présentation

  1. J’ai vraiment hâte de savoir si ça a bien fonctionné car ce produit m’intéresse mais dans le même cadre d’utilisation que toi!
    Petite question: ce protocole revient à combien par moi?
    Encore merci pour ton objectivité et bon courage ma belle!
    Bisous!

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Je vais demander au labo pour le prix 😉

    [Reply]

  2. Mais euh on ne sait même pas si tu en es contente !
    Et si ce n’est pas trop mauvais.
    Ca n’a pas trop un goût protéiné comme les protéines en poudre de régime ou des sportifs ?

    [Reply]

  3. hi hi hi tu fais durer le suspens….moi aussi lorsque j’ai fait mon régime post grossesse je l’ai adapté et ce ne m’a pas empéché de maigrir et ça m’a effectivement aider pour la consolidation puis la stabilisation…..c’est chouette qu’avoir Boulette comme moteur ^_^
    j’ai hâte de lire la suite

    [Reply]

  4. bonjour, où en es-tu par rapport à ce « régime » ? je viens d’aller sur le blog de Beauté Blog qui en semble satisfaite. Merci de ton retour.

    [Reply]

  5. Bonjour,
    J’ai lu tes deux articles sur ce sujet et ils sont très intéressants. J’ai la même approche que toi du régime. Je voudrais bien perdre mais sur du long terme histoire d’éviter de faire du yoyo et puis je suis trop gourmande pour me restreindre sur une période de plus de deux jours.
    Bref, j’ai hâte de lire ton prochain article sur le sujet!

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.