Mon premier autobronzage

S’il y a bien un geste beauté par lequel je ne me suis jamais sentie concernée, c’est l’autobronzage. Vu que je suis toujours en pantalon (et que si je mets une jupe, c’est une jupe très longue…), garder des jambes phosphorescentes ne me gêne pas. Et comme je déteste faire la crêpe à la plage,le « holala faut pas que j’arrive toute blanche à la plage » me passe un peu au dessus. Sauf que cette année, après une journée relooking (je vous en reparlerai bientôt ^^), je me suis dit « tiens si je tentais le pantacourt » (ce qui pour moi relève du défi personnel hein). Et comme j’avais eu lors d’une soirée blogueuse de l’agence En3mots une brume autobronzante Bioderma, je me suis dit que c’était l’occasion.

De mes lectures de magasines féminins, j’ai retenu quelques trucs sur l’autobronzant, même si je ne me sentais pas concernée : l’autobronzant s’applique sur une peau hydratée et fraîchement gommée (genre la veille). Hé oui, si vous avez des plaques de sécheresse l’autobronzant va marquer ces zones et donner une pigmentation hétérogène. Donc le lendemain d’un gommage en règle et d’un bon crémoutage, je dégaine ma brume autobronzante hydratante Bioderma.

Ses promesses? Un toucher sec instantané, un hâle naturel uniforme progressif, sans traces. Sauf que devant ma bombinette, les seules instructions sont :

Appliquer sur peau sèche et nettoyée. Vaporiser uniformément en tenant le flacon à 20 cm de la peau.

Moui moui moui… et donc? Quel rythme d’application? Tous les jours, tous les 2 jours? Pendant combien de temps? Pour le reste, je reste donc livrée à moi même. Bon donc je pschitte. Déjà le toucher sec instantané, c’est plutôt minimum 1 voire 2 minutes… Bon, après on peut quand même s’habiller rapidement. L’effet hydratant je ne pourrais pas dire, je mettais une crème corps aussi (pas en même temps hein). Je suis partie sur une application par jour tous les jours.

Et au bout de 3 jours environ, je vois mes mollets se colorer…par plaques! Des zones teintées côtoient des zones de peau à la couleur initiale (= blanche!). Je comprends pas… du coup j’essaye les fois d’après de « viser » les zones blanches et d’éviter les zones déjà colorées, rien à faire je continue à avoir des mollets façon marbré vanille/caramel.

Du coup j’ai arrêté d’utiliser la brume autobronzante, et j’attends que la coloration disparaisse. Inutile de vous dire que j’ai pas mis mes pantacourts, sauf à la maison …

Je ne veux pas blâmer le produit, comme c’est ma première utilisation d’un autobronzant, je n’ai pas de point de comparaison, j’ai peut être mal appliqué ou mal utilisé ce produit… mais ça je ne sais pas vu l’absence d’instructions! C’est surtout ça que je reproche, de laisser la consommatrice dans le vide, comme si tout était tellement évident que c’est inutile de le mettre sur le flacon. Hé ben non.

Et vous vous utilisez de l’autobronzant? Vous avez déjà eu ce genre de mésaventures?

Produit reçu pour review


18 thoughts on “Mon premier autobronzage

  1. Les autobronzants en spray, c’est vraiment de la meeeerde (comme dirait l’autre)! Impossible de ne pas se retrouver, comme toi, avec un « joli » bronzage façon zèbre.
    Je suis vite revenue au bon vieux lait autobronzant, plus long à appliquer certes, mais au moins le résultat est sortable.
    En revanche ce qui n’est pas sortable du tout, c’est l’odeur des autobronzants pour le corps (ils puent encore plus que ceux pour le visage): tu l’appliques le matin, et une odeur doucereuse et écoeurante te poursuit pendant des heures, tu l’appliques le soir et là c’est le chéri qui a des hauts le coeur.
    Non vraiment, les autobronzants pour le corps ne sont pas au point, et ceux en spray encore moins que les autres

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Niveau odeur ça allait, mais je crois que je vais garder mes jambes phosphorescentes lol. De toute façon là pour les pantacourts c’est un peu tard de toute façon :p.

    [Reply]

  2. Coucou,

    L’autobronzant ça me fait aussi un peu peur, parce que je n’entends que le genre de mésaventure que tu as eu.
    Du coup j’ai un truc qui marche quand même un peu, c’est le lait hydratant avec touche d’autobronzant. Si tu es régulière ça marche, sans plaques façon Brossart, et avec l’hydratation en plus. (qui doit quand même être plus grande que ta brume, même si je ne l’ai pas testée)

    Bisous!

    [Reply]

  3. Personnellement, j’en utilise parfois mais surtout pour le visage ! Pour le corps j’utilisais la Brume sèche autobronzante de chez L’Oréal sur les conseils d’uns bloggeuse 🙂
    Bises
    ++
    Lottye ♥

    [Reply]

  4. une tentative une fois il y a très longtemps avec un résultat pas meilleur que le tien, les paumes des mains carottes en prime bien que je les aies nettoyées… blanche je suis, blanche je reste même si j’ai meilleure mine quand je suis un peu bronzée ( mais pour ça il faut en vacances dans les DOM TOM pendant 15j avec de l’écran total et un T shirt pour nager, avec de la patience et beaucoup de lecture sous le parasol- aime pas faire la crêpe pour bronzer mais peux rester des plombes à bouquiner- je peux brunir un choupinet sans passer par la case brulure! )

    [Reply]

  5. Ah la mésaventure de l’autobronzant

    En ce qui me concerne, peu importe la présentation, j’ai toujours les jambes en mode zèbre au final, même quand je m’obstine et que je respecte bien tout les conseils (du produit of course mais aussi de tous les magazines beauté qui dès que juin se pointe te font le dossier spécial bronzage, tous les ans c’est pareil, seul le titre change, et encore)

    alors m’en fou, j’éblouis tout le monde avec mes cannes blanches
    et ceux qui ne sont pas content je m’en tape le baba tiens

    [Reply]

  6. Je l’ai moi aussi acheté mais le coté brumisateur ok mais je ne lui vois RIEN d’autobronzant. Note? Zéro pointé!

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Ha si moi j’ai bien vu la couleur, vu que ça tranchait bien avec les zones blanches lol

    [Reply]

  7. jai testé pour la 1ere fois un autobronzant cette année. Et je crois que la séphorette m’a bien conseillé : j’ai pris un autobronzant dior (gelée de monoï) : il est super simple à appliquer (je trouve en tout cas et sent super bon le monoï. J’avais entendu parler de l’odeur des autobronzants et je ne comprenais pas trop bien, mais la, j’ai fini mon tube et j’ai voulu changer pour un estee lauder : grave erreur !! odeur affreuse !!!je ne sais même pas si je vais finir le tube
    en tout cas, bronzage tres naturel et progressif avec le dior

    [Reply]

  8. Pour mon mariage (oulà y a longtemps), j’avais voulu être toute bronzée.J’ai pris mon temps et une crème hâle progressif (nivéa de mémoire) pendant un mois. Mais l’autobronzant, le vrai, j’oserais pas!

    [Reply]

  9. Cela semble difficile d appliquer un autobronzant en spray de manière uniforme. J en ai essayé plusieurs, les dior bronze sont pas mal, mais pour appliquer le produit sans oublier certaines zones, je le mélange avec un fond de teint très foncé ( faut bien utiliser les échantillons fond de tiroir refilés dans les parfumeries ). Cela donne pas mal, si bien que revenant d un arrêt maladie toute bronzée la rh m a demandée si j étais partie en vacances, je lui ai dit que c était de l autobronzant, comme elle était dupe je lui ai ramené les tubes le lendemain pour qu elle essaie.

    [Reply]

  10. J’ai testé une fois un « vrai » autobronzant… et bof la couleur et bof bof l’odeur. J’ai testé le lait Éclat d’été de Dove et franchement j’ai préféré et de loin !Pas de démarcation et jolie couleur naturelle. Par contre il y a toujours une petite odeur pas terrible, ça fait que j’ai du mal à m’en mettre tous les jours. Finalement je préfère les jolies senteurs… tant pis pour la couleur !

    [Reply]

  11. Moi aussi, j’ai déjà eu ce genre de mésaventure! Souvent peu d’instructions et toujours des « trous » blancs sur certaines parties de mes jambes donc j’ai laissé tombé et assume ma blancheur hors saison et en été, je bronze tout doux et protégée 😉

    [Reply]

  12. La seule fois où j’ai tenté l’autobronzant sur les jambes j’ai eu le même problème, mais je pensais que cela venait de la qualité du produit, mais finalement ça venait peut être juste du fait que ce soit un autobronzant…
    sinon j’avais testé les crèmes légérement autobronzantes, c’est moins risqué mais la couleur au final n’est jamais naturelle donc je n’en utilise plus !

    [Reply]

  13. Ton post m’a rappelé ma petite mésaventure.
    Ayant au naturel un teint trés clair (voir trop) pour une sudiste, j’ai voulu anticiper l’été en mettant de l’autobronzant et là, une cata absolue! J’avais des taches un peu oranges un peu partout sur les jambes et une vilaine démarquation sur les pieds. .. super, et au final 4/5 jours pour que sa parte…
    J’ai eu le même résultat aussi bien en brume qu’en lingette ou qu’en lait.
    Autant dire que sa ne me donne pas du tout envie de recommencer et qu’au final je préfére garder ma « blancheur » 🙂

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Ben pareil, l’année prochaine ça sera jambes aspirine et picétou

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.