Les chouchous de MakeUpLand #mai 2013


FAVORIS DU MOIS – Haaa cette fois-ci je fais un effort pour publier ce billet la première semaine du mois suivant! Au programme : Léonor Greyl, MAC, Dermalogica, Filorga et Make Up Store.

vignette chouchous

Pigment MAC black poodle

Black poodle MACCe pigment je n’avais pas spécialement prévu de l’acheter au départ (les collections MAC me passent un peu au dessus à présent…). Mais en passant dans une boutique MAC au Westfield shopping centre, pendant mon séjour britonien, je n’ai pas pu m’empêcher de lorgner la collection Archie’s girls. Comme Beudy m’avait dit qu’elle l’avait pris et qu’il était chouette (je suis un mouton parfois), ben j’en ai profité pour l’embarquer.

Au final j’en suis super contente. C’est un noir mat avec des paillettes violine et prune. Dans son pot il semble vraiment noir, mais révèle sa subtilité une fois appliqué. Je l’ai mis en ras de cils sur des maquillages prune (comme ici) et il est fantastique. Il apporte une vraie densité tout en restant lumineux, les paillettes restent (ce qui n’est pas toujours le cas!) et il se travaille mieux que sa texture matte le laissait présumer. Maintenant à essayer en smoky pour voir ce qu’il a vraiment dans le ventre!

Crayon ocean breeze Make Up Store

Make Up Store ocean breeeJ’ai rapporté ce crayon de ma dernière virée britonienne, il fait partie de la gamme permanente de crayons de Make Up Store (ma 2ème boutique favorite avec Inglot :p). Leur gamme comprend des mats, des pailletés, des métalliques, etc. J’ai craqué sur cette couleur, car j’adore le turquoise, et et celui-ci est vraiment très lumineux. J’aime beaucoup posé seul ou sur une paupière à peine maquillée en maquillage estival, comme je le montrais sur Instagram.

Il est assez longue tenue, il n’a pas bougé sur la paupière mais a quand même bavouillé un tout petit peu en coin externe sous l’oeil (j’ai l’oeil qui pleurniche, et avec ma forme d’oeil ça fait baver les crayons sous l’oeil), rien de catastrophique mais quand même. Il est très tendre et facile à travailler, un bon achat ^^.

L’Huile de palme Léonor Greyl*

Huile de palme Leonor GreylBon là je vais vous parler d’un produit qui ne sera plus le même que j’ai testé si vous l’achetez maintenant. En effet, pour s’éloigner de la controverse sur l’huile de palme, Léonor Greyl a choisi de reformuler son best seller, l’Huile de palme, qui devient l’Huile de Léonor Greyl, et remplace la dite huile de palmier par l’huile de coprah, et l’huile de Mongongo. A priori ça change mais rien ne change : même texture, même fragrance.

A priori il n’y a jamais eu d’huile de palme, celle qui tue les orangs-outangs toussa, dans l’Huile de palme Léonor Greyl. c’était de l’huile de coco, que le mari de Léonor (qui était le formulateur) avait préféré à l’époque appeler « palme » (palmier / coco) car il trouvait ça plus classe. Vu les a priori négatifs sur l’huile de palme actuellement, la marque a décidé de s’en passer pour éviter toute confusion.

J’avoue que j’avais ces a priori négatifs, moi qui suis très anti huile de palme, et que ce n’est que quand j’ai appris que ce n’était pas cette huile qui était utilisée au départ que j’ai eu envie de l’essayer. Je vous en reparlerai plus en détail dans un billet sur mes tests Léonor Greyl, mais j’ai découvert avec cette huile les bienfaits des bains d’huile et mes cheveux me remercient!

Skinperfect primer SPF30 Dermalogica*

Skinperfect primer DermalogicaHa les bases de teint, j’adore. D’ailleurs je ne peux pas m’en passer. Matifiante, longue tenue, protectrice, c’est pour moi un geste indispensable qui permet de préparer la peau au maquillage et favorise l’application et la tenue du fond de teint. Mais un primer qui traite la peau, l’unifie, la protège du soleil et facilite l’application du fond de teint, tout ça à la fois, je dis jackpot!

C’est que qu’offre Dermalogica avec le Skinperfect Primer SPF30. C’est un produit multifonction à la frontière entre soin et maquillage. Côté soin il traite les signes de l’âge (oui parce qu’on rajeunit pas ma bonne dame : peptides stimulant la synthèse de collagène, acide hyaluronique hydratant) et protège la peau contre les agressions extérieures (écrans solaires minéraux, thé blanc anti-oxydant). Côté maquillage, c’est une base siliconée (pas de panique, ils sont non issu de la pétrochimie, et aucun boutons alors que je l’utilise quasi tous les jours depuis plusieurs semaines) très souple, très douce, avec de la silice pour absorber le sébum, de la poudre de perle et des protéines de soja. La poudre de perle donne un effet légèrement irisé, qui donne de la lumière sous le fond de teint. C’est assez surprenant, mais loin de la boule à facettes je vous rassure. Il est légèrement teinté mais se fond rapidement à la peau, même sur les teints les plus clairs.

Hydra-Filler Filorga*

Hydra-Filler FilorgaCe qui est drôle avec cette crème Filorga, c’est que j’avais commencé à l’utiliser, puis j’ai commencé un autre soin, et quand je n’ai plus su quoi choisir comme soin hydratant pour la nuit, en raison du temps changeant, je suis tout naturellement revenue vars elle. Je l’utilise toujours, et je suis vraiment satisfaite de l’hydratation qu’elle apporte à ma peau, même si elle sera un peu trop riche en texture si le temps se réchauffe. Sa texture est assez doudou, j’ai même l’impression au début qu’elle forme un film sur la peau et ne pénètre pas, mais au bout de quelques minutes ma peau a bien absorbé la crème.

Hydra-Filler contient 2 types d’acide hyaluronique : l’un de haut poids moléculaire, qui va donc rester en surface de la peau pour combler les ridules et garder l’hydratation, et l’un micro-fragmenté (donc de bas poids moléculaire, pour rappel j’ai expliqué tout ça dans mon billet sur l’acide hyaluronique) qui pénètre la peau et stimule la synthèse de collagène et d’acide hyaluronique endogène. Le petit plus face aux multiples produits à l’acide hyaluronique qu’on trouve sur le marché, c’est le complexe relipidant, qui stimule la synthèse des acides gras (céramides) nécessaires à la peau pour se protéger via son film lipidique, et donc préserver son hydratation. Hydra-Filler est donc tout à fait recommandée pour les peaux sèches, et peut être un peu moins pour les peaux grasses, qui n’ont pas besoin de plus de gras sur la peau! Cela dit elle m’a tout à fait convenu tant qu’il ne fait pas trop chaud, sans jamais saturer ma peau ou la sur-nourrir. Bref un excellent basique hydratant mais en mieux!

* Produits reçus pour review

5 thoughts on “Les chouchous de MakeUpLand #mai 2013

  1. Merci pour cet article!
    Et ton fdt ne peluche pas sur la Hydrafiller?
    C´est un peu mon souci…

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    je la mets le soir donc je n’ai pas le souci, et je ne pourrai donc pas te dire 😉

    [Reply]

  2. il faut décidément que je me penche un peu plus sur ces deux marques, dermalogica et filorga, que je confonds. Les primers, bases de teint me filent systématiquement des boutons, même le fameux primer de Hourglass (qui coûte un rein), n’empêche, j’essaye tout, peut-être celui de dermalogica sera l’élu 😉 Merci pour ce billet.

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.