L’eau cellulaire, c’est quoi donc?

J’ai moi aussi eu la chance de pouvoir tester l’Eau Cellulaire Esthederm. Je sais que vous devez être un peu gavées de l’avoir vue partout sur la blogo, alors j’ai réfléchis à un moyen de me démarquer un peu. On m’a suggéré de la faire tester à Boulette façon « je m’appelle Boulette et depuis que j’utilise l’eau cellulaire j’ai le poil brillant et la truffe fraîche et tous les chiens du quartier veulent mon numéro », mais je risquerai de me prendre la SPA sur le coin du nez pour test de cosmétiques sur les animaux… Pour une véto, c’est la loose :p.

Alors ce que je vous propose, c’est plutôt de me la jouer Michel Chevalet (Comment ça marche?), et de tenter de percer un peu les secrets de ce produit. Pour commencer, puisque dans « Eau Cellulaire » il y a cellule, reprenons un peu la base.

(Dessin : Institut Esthederm)

Ca donc, c’est une cellule, la « brique » de base de tous les tissus qui composent notre organisme. Pour la suite on se concentrera sur la peau. Or cette cellule, elle n’est pas toute seule dans son coin, elle est entourée de toutes ses copines cellules. Et les cellules, si elles sont accrochées entre elles, ne sont pas complètement collées les unes aux autres. Il existe entre elles ce qu’on appelle l’espace intercellulaire. Comme la nature a horreur du vide, et pour permettre la communication entre cellules et avec l’environnement de la cellule, cet espace est rempli par un liquide physiologique appelé liquide extra-cellulaire (LEC).

De plus, la cellule n’est pas imperméable, bien au contraire. La membrane cellulaire (membrane plasmique sur le dessin), composée de lipides (c’est pour ça qu’il faut manger de bons acides gras essentiels, pour avoir de belles membranes bien fluides ^^), comporte également des petits canaux, composés de protéines. Un exemple : les aquaporines, qui gèrent les échanges d’eau entre la cellule et le liquide extra-cellulaire (on en entend parler en cosmétique).

En bref, la cellule, pour maintenir son équilibre, échange molécules, minéraux, oligo-éléments avec ses voisines directement et via le LEC.  Et là vous me dites, le cour de biologie cellulaire c’est bien sympa, mais on est pas sur un blog beauté? Si, si, mais cette petite mise à niveau était nécessaire, pour bien comprendre pourquoi l’Eau Cellulaire Esthederm est efficace.

Une composition proche de celle du liquide extra-cellulaire

Le LEC n’est pas composé uniquement d’eau. Outre diverses molécules, il contient des minéraux sous forme d’ ions, comme le sodium, le chlore (c’est lui qui donne sa petite odeur à l’eau cellulaire), etc, qui donnent la tonicité (c’est-à-dire la concentration en ions) du LEC, mais aussi du liquide dans la cellule. Cette concentration en ions s’équilibre entre le LEC et la cellule : s’il y a plus d’ions dans la cellule que dans le LEC, la cellule est hypertonique et de l’eau du LEC entre dedans pour diluer les ions. Si le LEC contient plus d’ions  que la cellule, l’eau quitte la cellule vers le LEC, et donc la cellule se déshydrate. Appliqué à la peau cela donne les effets suivants:

  • si vous vous vaporisez de l’eau minérale sur le visage, l’environnement cellulaire devient hypertonique, d’où une déshydratation cellulaire;
  • si vous vous vaporisez de l’eau déminéralisée (= hypotonique), les cellules sont hypertoniques et l’eau rentre dedans, ce qui n’est pas très bon non plus pour elles (elles peuvent même éclater dans des cas extrêmes).

Donc l’idéal c’est d’utiliser un liquide proche en composition en minéraux et oligo-éléments de celle du LEC, et c’est ce que propose Esthederm avec l’Eau Cellulaire, puisque sa compostion est identique à celle du LEC.

Ha et petit rappel : quand vous vous vaporisez de l’eau en spray sur le visage, essuyez la!! Si vous la laissez s’évaporer, elle entraîne ce faisant une partie de l’eau du LEC, ce qui entraîne une fuite d’eau de la cellule et sa déshydratation. Donc vous vous pschittez pour vous hydrater et c’est l’inverse!

Un apport d’énergie et une protection cellulaire

Dans l’Eau Cellulaire, il n’y a pas que des minéraux et des oligo-éléments. On y trouve également de l’ATP et de la carnosine.

L’ATP n’est pas qu’un classement de tennis, c’est aussi et surtout une molécule indispensable au fonctionnement de nos organismes, car c’est tout simplement le carburant de la cellule. En se fragmentant, l’ATP produit de l’énergie, qui est utilisée pour les réactions enzymatiques qui permettent la respiration cellulaire. L’Eau Cellulaire apporte donc de l’énergie directement à disposition des cellules de la peau.

La carnosine est un peptide (= mini protéine de 2 acides aminés) qu’on trouve dans les muscles et le cerveau. Elle est utilisée comme complément en musculation, mais ce n’est pas ce qui nous intéresse ici. En effet, la carnosine est un anti-oxydant puissant, et un protecteur des protéines (elle les protège de la glycation, la destruction des protéines par les sucres). Ces bénéfices sont donc apportés à la peau par l’Eau Cellulaire.

Une compatibilité bio-éléctronique avec la peau

Outre la composition en minéraux et oligo-éléments de l’Eau Cellulaire, Esthederm a également breveté une notion assez peu évoquée en cosmétique : la compatibilité bio-éléctronique. C’est la compatibilité de l’eau cellulaire avec les liquides physiologiques (ici de la peau, donc le LEC).

Cette notion, développée par Vincent, repose sur 3 mesures des liquides physiologiques :

  • le pH ( notion d’acide ou de basique) : l’Eau Cellulaire présente un ph compris entre 5 et 7, soit celui des larmes et de la peau, d’où une bonne tolérance;
  • le potentiel d’oxydo-réduction (rH) : celui de l’Eau Cellulaire est compris entre 20 et 30, ce qui lui donne la propriété de freiner les processus d’oxydation, donc de ralentir le processus de vieillissement de la peau;
  • la résistivité : c’est la capacité ou non à conduire un courant éléctrique, elle est liée à la concentration en minéraux et autres LEC/cellule. Celle de l’Eau Cellulaire est comprise entre 120 et 200 ohm, d’où une pression osmotique (qui régule les échanges d’eau pour équilibrer les concentrations LEC/cellule) identique à celle des fluides physiologiques, qui équilibre les échanges cellule/LEC et évite les altérations cellulaires.

Tous les produits Esthederm sont formulés avec l’Eau Cellulaire, ce qui permet une très bonne affinité entre la peau préparée avec un pschitt d’Eau Cellulaire et les produits (je rappelle : on la fait pénetrer par effleurements, on ne l’essuie pas, et on applique son soin sur la peau encore un peu humide), et une meilleure pénétration du soin. D’ailleurs pour moi cela permet d’utiliser moins de soin : quand j’applique le Concentré Cellulaire après l’Eau Cellulaire, il me faut juste une pression de la pompe (au lieu d’au moins 2) pour faire tout le visage.

Bon j’espère que je n’ai pas perdu trop de monde en route :p. Si vous avez des questions, si je n’ai pas été claire sur certaines choses, n’hésitez pas à me poser des questions.

J’ai bien aimé creuser un peu les raisons de l’efficacité de l’Eau Cellulaire (pour info j’en ai reçu un flacon pour review, ainsi que d’autres produits Esthederm, mais je n’ai pas été payée par la marque), j’espère que ça vous a plu aussi (paske c’est un peu de boulot quand même ^^).

Merci à Caroline, et à Isabelle Benoît, directrice de l’innovation scientifique Esthderm, pour les informations techniques.

24 thoughts on “L’eau cellulaire, c’est quoi donc?

  1. Merci pour cet article très complet, intéressant et surtout convainquant !

    Y’a de l’eau de noix de coco dans l’eau cellulaire ? ok… je sors…

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    tu peux faire un comparatif moitié du visage eau cellulaire moitié eau de coco :p

    [Reply]

  2. Ca c’est de l’article, vulgarisé mais pas trop.

    Merci Poupoune, moi ça me parle, ça me plait

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    merci tite fraise 🙂 (vulgariser c’est plus difficile que ça en a l’air!)

    [Reply]

    FraiseDesBois Reply:

    Je le sais bien, je vulgarise tout les jours pour mes utilisateurs, j’admire d’autant plus

    [Reply]

  3. rien que pour le fait que tu n’aies pas fait un article sur la Saint Valentin, je tape des deux mains !!
    en plus, ton article est hypra intéressant et alors que j’étais fortement dubitative sur le produit, ne voyant pas l’intérêt de payer plus de 18 euros pour une eau qui se pschitte, je sais maintenant pourquoi ça coûte ce prix et de surcroît, je sais que ça va être un produit efficace et bénéfique pour ma peau ! un grand merci

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    j’en peux plus de la st valentin >_< je suis contente que l'article te plaise 😀

    [Reply]

  4. original ton billet …
    On apprends des choses mine de rien
    En tout cas j’ai ce petit flacon (oui j’ai la petite version) et je n’en suis pas 100% convaincue . Sa me rafraichis mais pour le reste … Bof

    [Reply]

    AthenaSakura Reply:

    Est ce que tu prends le temps de masser ton visage avec l’eau ?

    [Reply]

    chouby36 Reply:

    ah non je m’en sers d’eau comme un brimisateur j’essayerais en massant alors voir si change quelques chose merci athena .

    [Reply]

    AthenaSakura Reply:

    De rien, moi c’est comme ça que je la préfère ^^

  5. Bonsoir,

    Je me suis permise de reprendre ton article sur mon blog (enfin pas l’article, le lien). Si tu veux que je l’enlève où que je fasse une modif quelconque, tu n’as qu’à le dire je le ferai sans problème.

    Et merci pour cet article passionnant qui change de la plupart des articles que l’on trouve généralement sur la blogosphère.

    Agnès

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    pas de problème je suis flattée 😀 (si tu peux juste créditer le dessin à Esthederm, j’ai oublié de le faire 😉 )

    [Reply]

  6. c’est malin ça, maintenant j’ai encore plus envie de tester cette eau cellulaire ! ^^
    En tout cas tu as dû bien t’embêter pour cet article alors merci de nous faire partager ta science avec nous!
    Bises

    [Reply]

  7. Coucou,

    Je voulais juste te préciser que la carnosine n’est pas un acide aminé mais un peptide (= toute petite chaine d’acides aminés).
    Je trouve ton article tellement bien fait que je ne voudrais pas y laisser une faute, même si tout ceux qui le liront ne feront pas la différence 😉

    J’adore ton blog,

    Bisous

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    T’as raison c’est une erreur, puisque la carnosine est composée de 2 acides aminés ;). Merci de m’avoir alertée 🙂

    [Reply]

  8. Article vraiment très intéressant ! J’ai justement fait mon 1er soin Esthéderm en institut il y a quelques jours, et j’ai été conquise par les produits, notamment l’eau cellulaire et le gommage sans grains. Dès que je finis mes soins entamés, je remplace par du Esthéderm !

    [Reply]

  9. Super intéressant!! Moi je suis étudiante en pharma alors je suis fan de cet article mi scientifique mi beauté 😉 surtout que tu expliques tres bien!

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci Natzouille 🙂 j’aime beaucoup faire ce genre d’articles, il faut que j’arrive à trouver le temps d’en faire régulièrement!

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.