L’alopécie androgénique, cette garce qui me vole mes cheveux

Oui je sais, un gros mot dans le titre! Mais c’est bien ce que je pense! Parce que ce problème me pourrit la vie et me complexe (et bon j’avais pas besoin de ça pour complexer hein), et que j’ai mis du temps à enfin en parler ici. Parce que je ne suis pas la seule à en souffrir, et que je suis preneuse si vous avez des conseils ou des produits à me conseiller :).

Ce problème, c’est quoi? C’est l’alopécie androgénique (ou androgénétique). L’alopécie, c’est quand on perd ses poils/cheveux (et ça existe aussi chez nos amis poilus), et androgénique car liée à un excès ou à une sensibilité exacerbée aux androgènes (= hormones mâles). Il faut savoir que même nous filles, même la plus féminine, nous avons des androgènes. Tout simplement parce qu’ils sont les précurseurs de nos hormones féminines. donc pas d’androgènes, pas d’hormones féminines. Nous avons donc un taux assez bas d’androgènes, car ceux ci sont transformés par une enzyme.

Sauf que parfois, nous produisons trop d’androgènes, ou nous y sommes trop sensibles (enfin plutôt les récepteurs aux androgènes sont trop sensibles).

Les ovaires peuvent en effet produire trop d’androgènes, qui ne sont pas tous transformés en hormones féminines car l’enzyme est « dépassée ». Il y a donc un excès d’androgènes libres dans le sang. La graisse intra-abdominale (celle dans le ventre, qui entoure les organes) peut également se comporter comme une glande à part entière et sécréter des androgènes. Les femmes en surpoids, en particulier si le surpoids est localisé au ventre, ont donc plus de risque de sécréter des androgènes en excès. La sensibilité exacerbée des récepteurs aux androgènes est généralement génétique, et héréditaire. Donc si votre papa est chauve (ou des hommes dans votre famille), vous avez plus de risques de souffrir d’alopécie androgénique. Autant vous dire que je cumule : je suis obèse, et mon père est chauve!

Attention, perte de cheveux n’est pas synonyme d’alopécie androgénique. Chez la femme de nombreuses choses peuvent faire tomber les cheveux : stress, maladie, mauvaise alimentation, choc psychologique, chute saisonnière (printemps, automne). Lorsque c’est l’une de ces causes, la chute est plutôt diffuse (sur tout le crâne), saisonnière ou ponctuelle. Lors d’alopécie androgénique, la perte de cheveux est continue, et localisée à des zones bien précises : haut et dessus du crâne, côté du front (golfes), c’est-à-dire les zones classiques de calvitie chez l’homme.

J’ai toujours plus ou moins perdu mes cheveux, surtout en période de régime (normal quoi), mais ma chute androgénique s’est accentuée et est devenue visible lorsque j’ai essayé de diminuer mon traitement anti-androgènes il y a quelques années. Je suis sous traitement depuis plus de 10 ans, au départ en raison de problèmes de peau persistants, dus également à un excès d’androgènes. Et puis à un moment j’ai voulu diminuer un peu (de 25%) ma dose quotidienne, et mon endocrino du moment, qui n’était pas très bon, m’a dit vaguement ok entre 2 prescriptions de sachets protéinés hors de prix et dégueu (non, ça c’est pas un bon endocrino nutritionniste…). Résultat : chute de cheveux sur la zone médiane du crâne, vers l’avant… plus moyen de faire une raie au milieu, je suis condamnée à la raie sur le côté façon petite fille sage…

C’est très difficile à vivre, car le sujet est tabou chez la femme, même si plus de nanas que l’ont pourrait croire sont touchées. Si je ne le dis pas, on ne se rend pas forcément compte de ma zone clairsemée. Je la planque sous ma mèche, comme les beaufs dans le cliché populaire, qui planque sa calvitie sous une mèche rachitique plaquée au gel… Mon ennemi? Le vent, qui justement soulève ma mèche et découvre ma zone critique. La piscine est également un moment difficile, puisque les cheveux mouillés laissent encore plus voir le crâne.

J’essaye de préserver mes cheveux au maximum : pas de brushing (pourtant avec mes petites repousses j’ai plein de frisottis, il faudrait…), pas de lissage, rien qui tire sur les cheveux. Pas de coloration ni balayage : une coloration franche mettrait encore plus en évidence le manque de cheveux, l’idéal serait un balayage ou des mèches claires assez fines pour donner du volume, mais ça veut dire tirer sur les cheveux également… Donc je suis assez limitée dans mes choix capillaires… Dans mon cas, le problème est que je suis déjà sous anti-androgènes (j’ai repris une dose normale après avoir constaté la chute), à dose normale, et que les cheveux n’ont pas repoussé… Les avis sur le minoxidil sont très partagés, donc j’ai peur de m’engager là dedans (et c’est +/- à vie donc bon…). Pour tout dire je serais prête à faire des implants, mais j’ai peur que les cheveux transplantés tombent également, et d’avoir investi pour rien…

Là j’ai décidé de prendre les choses en main par le début et de commencer une cure d’Aminexil Pro de Vichy, pendant 3 mois (j’ai reçu 2 boîtes par la marque). Je suis le protocole pour hommes (3 applications par semaine) puisque ma chute de cheveux est de même origine que pour eux. Je vous en reparlerai, j’ai prévu de faire un bilan tous les mois. Je prends également des compléments pour cheveux, en ce moment le Phyto-phanère de Phyto (pour 3 mois également). On rediscutera également des compléments alimentaires.

Je commence également à revoir ma routine cheveux, car Olivia, de chez Vichy, m’a recommandé d’éviter les shampoings contenant des sulfates (sodium lauryl/laureth sulfate, ammonium lauryl sulfate dans la composition). Je vais essayer le shampoing anti-pelliculaire sans sulfates Dercos. Du coup je suis en quête de shampoings sans SLS/ALS, donc si vous en connaissez de bien je suis toute ouïe! J’ai commandé des shampoings de la marque Aubrey Organics sur leur site anglais, car en France c’est la croix et la bannière pour trouver des shampoings sans sulfates (mais ça on en reparle plus tard).

Voila, j’avais envie de vous parler de ça parce que si ça vous arrive aussi, ben vous n’êtes pas toute seule! Si vous avez des expériences et des traitements efficaces à partager, n’hésitez pas.

119 thoughts on “L’alopécie androgénique, cette garce qui me vole mes cheveux

  1. moi aussi je perds mes cheveux, mais ça n’a pas de cause hormonale. d’ailleurs, il n’y a aucune cause, d’après tous les tests que j’ai pu faire, mais je ne sais toujours pas à quoi c’est dû. ça fait des années que j’en parle au médecin qui ne conseille rien ! sauf que j’ai perdu beaucoup de ma masse capillaire et que si je ne fais rien, dans 10 ans, je serais comme chauve !
    Depuis vendredi, je fais un traitement par piqure (ouille, ça fait mal !). j’espère que ça va être efficace, car ça me coute cher tout ça !:Pour les femmes, c’est dur de perdre beaucoup les cheveux

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Ho ça c’est chiant quand on ne sais pas d’où ça vient 🙁 les injections ce sont des vitamines etc ou des produits spécifique? Bon courage en tout cas.

    [Reply]

  2. Tu as du courage d’aborder ce sujet car je sais combien c’est dur en tant que femme de parler de sa chute de cheveux. Le vivre est horriblement stressant…
    Moi aussi j’ai toujours perdu mes cheveux, je pense que c’est plus ou moins génétique : ma mère les a toujours perdu, on a des cheveux hyper fins et fragiles dans la famille. Donc c’est cure de forcapil 2 fois par an, pas de brushing, colorations naturelles (hennés…)
    Concernant le shampooing sans sulfate, j’en ai trouvé un chez Easyparapharmacie, la gamme Bio Formule. Je trouve que ces shampooings rendent les cheveux bien brillants et donnent du volume.Si tu veux, j’avais fait une revue ici:
    http://instantdefille.blogspot.fr/2012/05/mon-shampooing-bio-pas-glamour-mais.html
    Bon courage et j’espère que la cure Vichy donnera des résultats !

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    J’ai fait une réaction allergique au Forcapil >_< ce qui avait bien marché pour booster mes cheveux c'était 3 mois de kératine pure. Je note pour le shampoing merci 😀 il a effectivement l'air pas mal (parce que même dans les bio, beaucoup contiennent des sulfates!)

    [Reply]

  3. Je ne sais pas si les produits sont susceptibles de fonctionner mais regarde la gamme Nioxin (ils sont en vente normalement sur LookFantastic et Haarshop.nl). Il y a différents systèmes selon ton type de cheveux. J’ai fait une cure à un moment car j’avais perdu des cheveux (la grandeur d’une pièce de monnaie) suite à une forte période de stress, et cela m’a beaucoup aidé. Mon papa les utilise aussi et son cheveux est beaucoup plus épais et il en perd moins.

    Je comprends que ce soit difficile à assumer. Moi ce sont les cheveux blancs mon problème. Ils ont commencé à apparaître vers 25 ans et maintenant à 33 je pense que si je ne faisais pas de colo je serais blanche de partout. 🙁

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Ha ben justement la marque sort en France je vais à la présentation mercredi matin 😀
    Ha tu es comme Boulette, tu as grisonné tôt ^^ (elle a commencé à avoir des poils blancs à 1 an!). Blague à part je comprends que sur ton type et ta couleur de cheveux c’est pas le top :/

    [Reply]

  4. Je n’ai connu que des cas d’alopecie liée à des chimiothérapie, c’est un vrai problème, trop souvent oublié. Un des premiers signes visibles de la féminité est la chevelure.
    Tu as raison cette question est tabou alors qu’ il n’est pas honteux de souffrir de ce trouble.
    J’espère que cette cure sera efficace.
    Bises

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Je crois que c’est ce qui traumatise le plus les femmes faisant une chimio, la perte des cheveux… parce que ça touche à la féminité et ça montre à tout le monde la maladie…

    [Reply]

  5. Je te rassure, tu n’es pas toute seule !

    Moi, on a diagnostiqué mon alopécie après avoir constaté que mon acné était bien d’origine hormonale (merci testostérone ! ). Résultat, je suis sous pilule et acétate de cyprotérone, et je perds moins mes cheveux et surtout j’ai la peau toute lisse ! ^^

    Après, c’est pas encore ça pour les cheveux (j’en perds toujours, mais beaucoup moins), donc je note tes conseils de shampooings ! (J’ai testé Ducray pour leur traitement anti-perte de cheveux, mais le massage du cuir chevelu qui va avec, c’est trop contraignant et pas pratique avec les cheveux longs ! ).

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Je suis aussi sous cyprotérone mais avec du provames (oestradiol), et je tolère très bien 🙂 Moi aussi je perd toujours des cheveux, mais ce qui me soûle c’est que ceux perdus quand j’ai essayé de baisser mon traitement n’ont pas repoussé 🙁
    Je crois qu’il faut qu’on soit trèèèès gentilles avec nos cheveux, d’où justement la recherche de shampoings sans sulfates.

    [Reply]

  6. je ne connais pas vraiment ce problème, j’ai perdu un peu de cheveux suite à un gros choc mais ça s’est remis tout seul.

    mais je trouve très bien que tu en parles et j’espère que tu trouveras les produits qui t’aideront.

    ChaCha

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci ChaCha 🙂

    [Reply]

  7. C’est vrai que c’est un sujet tabou, et ça ne devrait pas.
    Je te souhaite bon courage pour surmonter ça, vu que d’un point de vue psychologique ça ne doit pas être évident à vivre.
    Le plus simple pour trouver des produits sans sulfates, c’est de se diriger vers des shampooing bio (les vrais, pas ceux de supermarché), type weleda, logona, lavera, etc.

    Bon lundi à toi

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Oui sauf qu’il y a aussi des sulfates dans les shampoings bio, la preuve j’ai pris un Lavera au hasard, il y a de l’ALS : http://www.beaute-test.com/shampooing_extra_doux_-_basis_sensitiv_lavera.php
    Donc je trouve ça assez contradictoire de faire du bio, de faire la chasse aux parabènes, en laissant des sulfates dans les compo…

    [Reply]

  8. Salut,

    Je perds mes cheveux pour la même raison que toi. J’avais été voir un dermato qui m’avait prescrit du minoxidil. Par contre, merci la blague, j’attrapais de la barbe, donc stop.

    Ensuite, pilule diane pendant 6 mois, nickel, une vraie différence mais au bout de 6 mois je sentais que je reperdais mes cheveux comme si mon corps c’était déjà habitué. De toutes façons, là j’ai tout arrêté car je vais commencer les essais bébé, mais je stresse à l’avance de la période post bébé qui est chaque fois très douloureuse à vivre capillairement parlant 🙁

    Comme shampoing, j’utilise actuellement Klorane anti chute à la quinine. Pas mal, mais si tu fais un unique shampoing, l’après-shamping est obligatoire je trouve.

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Ha bon? Pourtant c’est en local… enfin tu me dira ça passe dans le sang quand même… Ouais donc je vais éviter parce que j’ai déjà tendance à avoir quelques petits poils emmerdants au menton (glamour bonjour!) que je surveille.
    Ca les bouleversements hormonaux grossesse/post grossesse, c’est sûr que ça aide pas…
    En revanche je te déconseille le Klorane quinine (je l’ai aussi), il y a des sulfates dedans… oui oui dans les shampoings anti chute il y en a c’est complètement con (dans celui de Vichy aussi >_<)

    [Reply]

  9. Coucou !
    Pour les grandes occasions où t’as envie d’un coup de bluff : Ma mère (qui a les cheveux clairs & trouve qu’ils sont clairsemés au dessus du front) a tenté ce produit http://www.hair30.com/notre-produit-video/, qui coûte un peu un bras et qu’on trouve chez une sélection de coiffeurs (je lui ai acheté rue de rennes).
    ça marche plutôt bien, mais c’est sûr que vu le prix & le fait que ça demande quand même un certain temps d’application, c’est à réserver aux grandes occasions…
    En tout cas bravo pour ton article !
    Bisous
    Virginie

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Bah une jolie barrette ça planque aussi bien lol ^^
    Des bisous!

    [Reply]

  10. C’est très intéressant ton article, et surtout les explications très claires qui vont avec.
    J’ai une collègue qui souffre de ça également, je n’ai jamais osé lui poser de questions pour comprendre, car je sais qu’elle est super complexée et je ne voulais pas l’embarrasser. Au moins, j’ai tout compris !
    Bonne chance avec tes traitements, on croise les doigts pour que ça aide.

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci Cali 🙂

    [Reply]

  11. Ma tata perds ses cheveux elle a un peu plus de 40 as on lui vois le crane chez elle la cause est le stress . En tout cas c’est un soucis super génant pour une femme. Mais je ne savais pas que sa avais rapport avec l’hormone mâle Alors si sa peux être hormonal j’aurais une question qui me chiffonne est ce cela peux posé des problèmes de stérilité . Je te demande sa car ma tante a eu beaucoup de mal a tomber enceinte alors je me dis que sa a peut etre un lien .

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Oui un excès d’androgènes peut entraîner une baisse de la fertilité ou de la stérilité (via le syndrome des ovaires polykystiques par exemple). Il faudrait que ta tante voit un endocrino pour voir si ses soucis de cheveux peuvent venir de là (ça peut être ça + le stress, ou juste le stress). Mais il y a d’autres causes de baisse de la fertilité/stérilité aussi.

    [Reply]

  12. je savais que certaines femmes pouvaient être touchées par l’alopécie, mais je n’ en connaissais pas les causes! ton article est très claire sur les causes… en revanche, je ne vois pas trop à quoi ça peut « ressembler » sur une femme (j’ai regardé sur google, mais peu de cas, comme tu dis, c’est tabou) : si je pose la question de « à quoi ça peut ressembler », c’est que j’ai des cheveux fins et du coup, on voit quand même assez facilement mon crâne par endroit, sur le haut de la tête, essentiellement car mes cheveux ne forment pas une masse, mais dans le cas de l’alopécie, c’est des plaques de cuir chevelu sans cheveux qu’on observe? comme dans le cas de l’alopécie masculine? avant que tu ne parles de Vichy, j’allais te conseiller ça en comm, car j’en ai entendu parler: visiblement tu le testes et c’est plutôt bien, tu nous diras !

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Je mettrai des photos de ma tête dans mon billet sur Aminexil pro (avec des photos tous les mois). En fait chez la femme le cuir chevelu n’est généralement pas dégarni complètement, c’est clairsemé et tu as plusieurs stades de gravité (du un peu moins dense à très clairsemé). Souvent ça reste soit vers l’avant du crâne (ça peut faire une espèce de barre), et la plupart du temps ça se propage sur le haut du crâne (moi je sens nettement que c’est beaucoup moins dense jusqu’au dernier tiers de la partie horizontale du crâne, après y a plus de masse). Le test c’est de faire une raie au milieu et tu vois si elle est bien nette ou si les bords sont « flous », avec une raie plus large au final.
    Oui je fais 3 mois d’Aminexil Pro, et après on voit si je continue ou si je passe à Néogénic pour faire repousser 🙂

    [Reply]

  13. Bonjour Poupoune, Je compatis, moi aussi j’en suis victime depuis mes 16 suite à une période anorexique…
    Tes cheveux qui tombent, est-ce qu’ils sont accompagnés d’une petite boule blanche au niveau du bulbe, qui forme une coque et qui se détache si on tire ? Moi oui et les seuls trucs qui on enrayé la chute, c’est les massages du cuir chevelu pour irriguer le bulbe et consommation d’ortie sous toutes ses formes : frictions du cuir chevelu, poudre ajoutée aux shampooings, gélules, ampoules buvables…
    10 ans plus tard je constate que ma fameuse raie aux bords flous est moins large. Je perds 15 à 20 cheveux par jours en moyenne, sauf le jour du shampooing. Peut-être que tu pourrais regarder de ce côté-là ?

    C’est vraiment le parcours du combattant avec les toubibs, à chaque fois j’ai eu droit à un petit discours moralisateur : « ce ne sont que des cheveux, il y a plus grave dans la vie, et puis vous en avez encore alors ne vous plaignez pas » et/ou au fameux minoxidil.

    [Reply]

  14. ok, merci pour les explications 🙂 c’est très clair !
    sinon, j’avais oublié dans mon 1er commn pour les shampooing sans sulfate, j’ai testé ceux de Green is better cosmetics (dont je parlerai prochainement) et ils n’en contiennent pas : tu peux les commander sur leur site (livraison gratuite et si tu veux, en ce moment -20% avec un code que je peux te filer si ça t’intéresse 😉 n’étant pas forcément adepte des shampooing bio, ceux-là m’ont bien plu !!

    [Reply]

  15. oh, pauvre poupoune, je compatis et j’espère vraiment que les produits que tu essaies vont porter leurs fruits 🙁
    je ne souffre pas d’alopécie androgénique, mais rien qu’à cause de la grossesse, j’ai développé une anémie et je me suis mise à perdre mes cheveux beaucoup plus que d’habitude… et depuis l’accouchement, c’est une vraie cata, j »en perds au moins une 50 aine par jour, mais plutôt une 100aine ou plus le jour du shampooing !! c’est bien simple, mon p’tit gars a 4 mois et demi et depuis la grossesse j’ai l’impression d’avoir perdu la moitié de ma masse de cheveux… je n’en suis pas au même point que toi mais mes cheveux c’est mon meilleur atout alors ça me déprime
    bref j’ai vu un dermato, qui aurait voulu me prescrire minoxidil mais ne pouvait pas vu que c’est déconseillé en cas d’allaitement, alors il m’a prescrit du néoptide… on verra bien ; tu connais peut-être ?
    sinon, me concernant c’est très certainement due à l’anémie malgré un traitement, qui ne serait donc pas assez fort
    ma tante perd ses cheveux depuis aussi loin que je m’en souvienne, c’est terrible elle n’en a vraiment plus beaucoup (c’est la thyroïde en ce qui la concerne) ; ce qu’elle fait, c’est que comme toi elle a adopté la raie sur le côté (elle a les cheveux au carré) et elle se teint en blonde, ce qui fait que ça se voit nettement moins que si elle était brune.

    en tout cas j’espère vraiment sincèrement que tu vas voir une nette amélioration !

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci Patte 🙂 effectivement l’anémie est la première cause de chute de cheveux chez la femme. Et en plus le bouleversement hormonal post partum n’aide pas. Bon courage à toi aussi 😉

    [Reply]

  16. Bonjour,

    Je voudrais attirer votre attention sur les effets secondaires possibles de l’acétate de cyprotérone (Androcur). Il y a trois ans ma mère a été opérée d’un méningiome gros comme une orange (tumeur bénigne du cerveau pour simplifier). Résultat : une opération de 7h30 avec reconstitution d’une partie du crâne avec de l’os prélevé sur la hanche. Des séquelles esthétiques et physiques qui n’ont pas disparu. A l’époque, les médecins ne s’étaient pas prononcés sur l’origine de la tumeur. Mais depuis, le méningiome est un effet secondaire reconnu de la prise sur le long terme de l’acétate de cyprotérone. C’est désormais écrit dans la notice : voir le site de l’ANSM
    « Des cas de méningiomes (multiples) ont été rapportés en cas d’utilisation prolongée (plusieurs années) d’ANDROCUR à des doses de 25 mg par jour et plus. »
    http://afssaps-prd.afssaps.fr/php/ecodex/frames.php?specid=60389531&typedoc=R&ref=R0185991.htm
    Il faut bien discuter du bénéfice/risque avec le médecin prescripteur… Point positif : avec l’arrêt du traitement, la tumeur ne grossit plus. Ma mère a d’autres méningiomes plus petits que les chirurgiens ont décidé de ne pas opérer. Elle fait un scanner de contrôle annuel et les tumeurs ne grossissent pas.
    C’est juste un témoignage, chaque cas est particulier bien sûr.

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci pour ton commentaire 🙂 j’en parlerai avec mon endocrino, mais je crois malheureusement que je n’ai pas beaucoup d’options à part Androcur…

    [Reply]

  17. Tu m’en avais déjà parlé quand on s’était croisé, et c’est vrai que du coup j’avais même regardé sur internet quelques sites parce que ça m’avait interrogé. Les cheveux c’est la féminité et c’est vrai que perdre ses cheveux c’est un truc très complexant. En tout cas, sache que quand on te voit, on ne se doute absolument pas que tu as ce souci. J’espère que tu trouveras une solution assez vite. A très vite 🙂 Biz’

    [Reply]

  18. Je ne connais pas vraiment de shampoing de ce type, à vrai dire, mais ma pauvre, cela doit être une vraie galère ! Moi je perds aussi pas mal mes cheveux mais c’est surtout par période : quand je suis très fatiguée ou trop stressée, ce n’est même pas la peine, je les perds par poignée. Mais heureusement, dans ces cas-là je me calme et ça passe. J’espère que tu parviendras à endiguer tout ça avec de bons shampoings appropriés… en tout cas, tu m’as appris quelque chose aujourd’hui 🙂

    [Reply]

  19. Oh! Merci pour cet article! Tu as bien raison alopécie est un sujet tabou. On trouve des centaines d’articles sur la perte de poids par contre les cheveux …. Je voudrai bien prendre 20kg contre des cheveux ! J’ai commencé à perdre les miens il y a 3 ans. Cela est arrivé à un moment de ma vie où j’ai pris beaucoup de poids (23kg en 6 mois) et où j’ai commencé un boulot stressant.
    Pour le médecin c’est héréditaire car ma maman perds beaucoup ses cheveux (c’eut été trop beau d’hériter de la magnifique chevelure noire de mon père), ma petite sœur a commencé à les perdre aussi cette année (dans son cas je soupçonne cependant la prise de drogues). Bref, c’est comme si j’étais destinée à devenir presque chauve un jour… C’est déprimant.
    Depuis plusieurs mois je prends des compléments capillaires comme Novophane ou Forcapil ainsi que de la levure de bière, j’ai l’impression que la chute a un peu diminué mais les cheveux ne repoussent pas pour autant. J’aimerai tester le nouveau traitement de Vichy aussi j’ai hâte de lire ce que tu en penses!
    Merci pour les sulfates dans le shampoing ! J’ignorai leur nocivité ! Je vais scruter de plus près la compo de mes shamp( cela fait déjà 6/8 ans que je n’utilise que du sans silicones)
    La plupart des shampoings Urtekram n’ont pas de sulfates avec un prix tout mini. Je serais très intéressée par un article sur les shampoings sans sulfates!

    [Reply]

  20. Alors Poupoune ma petite expérience:

    Il y a 20 ans, une endocrinologue m’a diagnostiquée l’alopécie androgénétique et mise sous Androcur.
    Dix ans et trois grossesses assez rapprochées plus tard pendant lesquelles j’ai stoppé bien évidemment ce médoc.
    J’ai ensuite voulu arrêter les traitements hormonaux et quelques mois après, je me dégarnissais (oui, comme un homme) de nouveau. Mon gynéco m’a alors proposé de passer au minoxidil. Depuis je revis !!
    Alors oui c’est pour la vie mais matin et soir je mets 30 secondes pour faire mes sept pressions de produit et faire pénétrer (c’est extrêmement rapide …). Et je n’ai plus jamais eu de problème de chute.
    De plus, plus de pellicule et beaucoup de volume: je suis ravie.

    Voilà: je ne te conseille rien car je ne suis pas médecin mais je voulais juste te parler de mon cas.

    Bises.

    Anne

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci Anne, pour le moment je gère comme ça, mais je vais voir avec mon endocrino dans le futur pour essayer de diminuer l’Androcur en ajoutant du Minoxidil; Ce qui me fait peur c’est que 1) ça peut ne pas marcher 2) ça peut avoir un effet inverse au début … et que les cheveux que je perdrai si ça ne marchait pas j’ai peur qu’ils ne repoussent jamais…

    [Reply]

  21. Super article, j’espère que toutes celles concernées par ce putain de problème trouveront un jour une solution à ce putain de problème.

    [Reply]

  22. J’ai été chez Lush vendredi et je vais essayer leur masque « C’est la Base », as-tu déjà essayé leur shampoing sec?

    Mince pour Klorane … 🙁

    [Reply]

  23. Bonjour et un grand merci pour ton article qui se fait sentir moins seule.

    J’ai tjs bcp perdu mes cheveux, d’aussi loin que je me souvienne.
    J’ai souvent mis cela sur le cpte d’un p….de champignon le malesia furfur et sur le changement de saison.

    Aujourd’hui, à presque 40 ans, ce qui n’est pas si vieux, j’ai tout une partie devant la tête, où je n’ai plus de cheveux et je commence à en être bien complexée.

    Je lisais ds les précédents commentaires que tu étais sous provames ! est-ce efficace?

    Dans l’attente de te lire.

    Bien cordialement.

    [Reply]

  24. Coucou!

    J’ai 28 ans, et alopécie androgénique aussi. ..qui a été trèèès accentuée (voire déclenchée?) par l’arrêt de la pilule Diane 35 que je prenais depuis 8 ans. J’estime qu’en 3 ans j’ai perdu 1/3 de mes cheveux. Je suis maintenant au Minox 2%, j’attends de voir.
    Mais pour rien au monde je ne reprendrai Diane ou même commencerai Androcur au vu des multiples effets secondaires.
    Courage à toi, moi aussi je trouve que cette AA est une vraie salope! ^^

    [Reply]

  25. La perte de cheveux je connais ça malheureusement aussi. Je prends du Minoxidil tous les jours ou presque et ça marche plutôt bien.
    J’ai arrêté il y a presque 1 an maintenant tous les shampooings aux sulfates et aux silicones et mes cheveux revivent. J’avais les cheveux filasses avec toutes ces m*****.
    J’utilise le shampooing Santé (marque Allemande) et il est hyper clean en terme d’ingrédient, pas de SLS et pas de silicones. La base lavante est un dérivé de coco. Et il est très économique, 1 litres de shampooing pour un peu plus de 12 euros environ.
    Je sais pas si je peux mettre un lien ici, au cas où tu supprimes mon message si cela te gêne : http://www.mondebio.com/article.php?articleID=10770&mb=googx

    Et sinon je voue une véritable passion à ma barre de shampooing au lait d’ânesse que je commande sur le site L’Âne des Bois. http://www.lanedesbois.com/
    C’est une petite entreprise de fabrication artisanale de savons dans le Limousin avec du lait frais d’ânesse. Mes cheveux adorent ce shampooing ! Quand je me lave les cheveux avec, ils sont tout simplement méconnaissables, tellement ils sont volumineux, doux, ondulés.

    Je suis sûre que bientôt tu trouveras un traitement efficace pour ton alopécie. Ne pas hésiter à prendre plusieurs avis. L’endocrino n’est peut-être pas le mieux placé pour te conseiller sur ta chute et les repousses de tes cheveux.

    Courage ! :o)

    [Reply]

  26. Salut ! J’ai 21 ans et on m a également diagnostiqué l’ AA a l âge de 15 ans. Le Medecin m’ a directement prescrit Diane 35 et androcur sans avoir fait de bilan hormonal. J’ai très mal vécu la prise d un comprimé d androcur tous les jours car j’ai enduré tous les effets secondaires : douleurs abdominales atroces, état dépressif , sauts d humeur. Oui cet androcur est une vrai merde malheureusement nous sommes obligées d en prendre pour la plupart. Au début , je ne me suis pas rendue compte de mon problème je ne le vivais pas mal, car ça n était pas flagrant , mais je n ai pas fait serieusement mon traitement , j’ai même arrêté minoxidil en cours de route car je trouvais cela trop contraignant. Je regrette énormément car j’ai perdu 1/3 de mes cheveux , je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça , c’est comme ci je refusais la maladie alors que je suis étudiante en 4ème année de médecine. Maintenant je le vis très mal et j’ai l impression que mon entourage s en fou totalement mis a part mes parents. A la fac j’ai le droit à des blagues vraiment pas drôle . Ayant un épis je ne peux pas vraiment changer de place ma raie qui devient très floue. Je m inquiète beaucoup de savoir s il va me rester des cheveux plus tard ou pas . Le fait que le debut de ma perte de cheveux coïncide avec un choc émotionnel me trouble , de plus j’ai fait un bilan hormonal qui s’est révélé normal ( oui je sais c’est une hypersensibilité gnagnagna ). J étais tout a fait désespérée jusqu a aujourd’hui après une conSultation avec un dermato specialiste du cuir chevelu qui m a clarifié la situation : androcur c’est de la merde ( dépression, douleur Abdo , perte libido,..) mais il me le prescrit a 1/2 par jour pendant 15 jours car le seul effet de ce médoc est d éviter une hyperseborree du cuir chevelu c’est a dire qu il ne produise pas trop de gras ( il a publié une étude très concluante a ce propos) , il me prescrit minoxidil Adapté à mes exigeances : je ne veux pas avoir les cheveux gras et pas de pellicule avec ce produit , du coup il a rajouté un produit et donc je vais chercher ma solution adaptée qui aura été préparé par un labo préalablement. Je suis décidée a suivre ce traitement , il a été très clair en me disant qu il n’y avait aucune solution a part minoxidil , qui nous fait gagner + 10% de cheveux , même si c’est a vie les filles, je ne crache pas sur tous ces cheveux en plus ! Androcur sera probablement retiré du marché et il m a assuré Que la médecine faisait de grandes avancées niveau perte de cheveu chez la femme et que de nouveaux produits très performants sortiront , d ici là il faut être patiente. Voilà , bon courage , Super article !

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Bonjour Gaby et merci de partager ton expérience 🙂 perso je tolère très bien l’Androcur (en tout cas pour le moment), j’ai juste des douleurs bados (des crampes utérines en fait) dans certaines circonstances, mais un spasfon et ça passe.
    En fait j’ai pris de l’Androcur au départ pour mes soucis de peau, car de 13 à 20 ans j’ai eu ne peau très moche, très acnéique. Ca me gênait vraiment beaucoup et androcur a changé ma vie pour ça, même si ma peau reste mixte à grasse et un peu borderline.
    En fait je perdais assez peu mes cheveux, et j’en ai perdu beaucoup lorsque j’ai voulu bassier l’androcur d’1/4 de comprimé… donc en fait arrêter androcur me fait très peur car j’ai vraiment l’impression que la perte sera catastrophique, et de retrouver une peau d’ado…

    [Reply]

  27. Merci pour ta réponse rapide ! C’est exact il ne faut pas arrêter androcur j’ai arrêté 3 mois pour faire un bilan hormonal et j’ai pas mal perdu !

    [Reply]

  28. bonjour,

    dans l’alopécie androgénique on ne perd pas les poils, seulement les cheveux (enfin seulement c’est un bien grand mot), tu devrais voir du côté de la thyroide car c’est dans les probléme de thyroide qu’on perd ses poils, queue des sourcils …). Je te dis ca car je suis en hypothyroidie depuis 8 ans avec un déréglement hormonal suite à la prise de la pilule et je perd mes cheveux ET mes poils, de plus ils poussent très lentement, quant à mes cheveux étant donné que je suis très mal dosée niveau thyroide j’ai pas mal de plaques dégarnies, je porte un foulard pour les cacher. Concernant les androgénes, je te conseille de lire les livre du docteur john R Lee, les androgénes envahissent quand on manque de progesterone et qu’on a un excés d’oestrogénes

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    J’ai des dosages réguliers ma thyroïde va bien 😉 et je ne perds pas mes poils, c’est bien une alopécie androgénique que j’ai.

    [Reply]

  29. moi je vis la mm situation je perdais mes cheveux depui les 21 ans par période, rien de génant et depuis 1 ans c continue, entre 40 et 70 pars jour, je suis a 50% de ma chevelure de départ! j’ai 25 ans now, ma dermato m’a donné d injection de biotine et bépentène qui n’ont rien changé een complément de minoxidril 2% mai rien de change! après la fin de mon ordonnance de pillule j’ai pa repri de suite et la chute s’est accélérée, en 2 mois jvois déja le fond de ma tête au niveau du front, j’en pleure ts ls jours…et c’est très difficile! Du coup g vu l’endocrino il y a klke semaine et jdois daire un bilan le 1er jour des règles et commencer un autre traitement!
    je sui sous minoxi 2% et je ne vois aucune différence. et vous??? Il faut que je passe au 5%??? dite moi votre traitement! le mien sera dès le debut de mes règles de la pillule leeloo, androcur 1 comprimé pendant les 10 premiers jour du cycle et minoxidril 2% mais je pense passer au 5%! dites moi si le 5% est plu efficace et si je dois le commencer??? merci d’avance et bon courage a toute, c pa dutou facil kan on est jeune et de plus une femme….

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Je pense qu’un bilan endocrino est nécessaire oui. Je n’utilise pas le Minoxodil donc je ne peux pas t’aider sur ce point. Chez moi c’est surtout l’Androcur qui jugule ma chute de cheveux…
    Tu peux venir en discuter sur le fil de discussion sur la chute de cheveux féminine sur Beauté Test (http://www.beaute-test.com/forums/index.php?topic=296128&start=0) il y a des filles qui pourront te parler de leur parcours 🙂

    [Reply]

  30. Bonjour, je suis tombé sur ton blog tout à fait par hasard … Je viens de lire ton article et tu dis que tu as peur de commencer le minoxidil Je t’invite donc à venir sur mon blog je suis également une fille avec une AAG Je t’assure que le minoxidil fonctionne très bien 🙂

    Je te dis à bientôt et je vais de ce pas m’abonner à ton blog

    [Reply]

  31. Prenez rdv à la clinique sabouraud de Paris. C est une clinique spécialisée dans la peau et les cheveux. Ils font des recherches sur la perte de cheveux.

    [Reply]

  32. Bonjour
    Ehh oui moi aussi je souffre d une alopécie A mais depuis kelk mois je perds aussi la queue de mes sourcils c’est horrible!! j’ai l’impression que m’enlève ma féminité :(( j’ai 33 ans et j’ai perdu 50% de densités et de volume..en espace de 3 ans ( grossesse et allaitement prolongé plus le décès de mon papa )..et le haut du crane et le devant ca c dégarnie de plus en plus!! la cata quoi!! mes bilans santé hormone /vitamines/fer sont normaux !!! mais plusieurs cas d alopécie féminine du coté de la famille de mon père et lui mm était chauve 🙁
    alors j’ai testé le minoxidil et au bou de deux mois j’ai arrêté car j’avais des poiles partt sur le visage..les joues..le front ..enfin pas jojo!! et j’ai perdu encore plus de cheveux mm si c’était normal car ca fait tombé les cheveux mortes mais rien ne me garanti que a la place j’aurai d’autre cheveux !!
    j’ai commencé y a 2 jours l’andorcur+ethinyl estradiol..sur le forum c’est une vrai saloperie c’est deux médoc que font d’office un contraceptif!! mais je n’ai pas vraiment le choix !! je commence la a perdre mes sourcils snif du coups je vais faire un tatouage semi permanent et pour les zones clairsemé sur le crane bah j’utilise Ecobell keratin très efficace pour camouflé le crane car les micro kératine s’accroche aux cheveux et ca fait des piques du coups ca donne impression du volume !! je veux juste avoir une apparence normale …a 60 ans on l’accepte mieux mais a 30 ans difficile et injuste et encore moins quand personne ne parle de c sujet et les médecins incompétents..ils diagnostiques une alopécie a tt va et les traitements ne sont pas a l hauteur de cette saloperie!! courage les filles ..au pire une perruque lol!!!

    [Reply]

  33. bonjour
    Je soufre de l alopécie androgénétique je ne supporte plus le fait de perde mes cheveux que crois que je v devenir chauve je ne cesse pas de pensé a ca
    Mon médecin ma prescrire alopécil 5 et la cystine pour 3 mois
    En même temps je suis entraine de faire un traitement herbale henné et plusieur épice 1 fois par semaine
    Et un mélange de (une gousse d’aie et 1 onion 1 fois par semaine application locale) je commence a avoir des repousse avant l utilisation de l allopécil mais domage ma chute ne cesse pas je veux avoir un traitement qui fait arrêté ma chute
    Je vous pose une question est ce que le traitement de vichy est efficace ?

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Si c’est vraiment une alopécie androgènique dont vous souffrez, seul un traitement anti-androgènes stoppera la chute… l’Aminexil Pro de Vichy est un complément, mais ça ne remplace pas le traitement de la cause.

    [Reply]

  34. bonjour j’ai 18 ans et l’année dernière mon dermato m’a trouvé une calvitie féminine ce qui est très rare . Il m’a prescrit un traitement que je devais faire 6 mois arrêter 3 mois et normalement à vie mais la ça marche plus donc aujourd’hui j’ai été à mon rendez-vous chez l’endocrinologue (médecin pour les hormones) et il m’a donné une série de test à faire pour voir si c’est vraiment ça et si je n’ai pas autre chose comme des kystes ovariens ou si ça serait pas du à mon poids.je ne suis pas réglée régulièrement.

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    bonjour,
    effectivement un contrôle endocrino est une bonne idée pour voir si vous n’avez pas des ovaires polykystiques qui peuvent donner ce genre de troubles. Mais On peut avoir une hypersensibilité aux androgènes même avec un bilan hormonal normal. Est-ce que votre papa a une calvitie? Le surpoids peut aussi entraîner un excès d’androgènes car le tissu graisseux intra-abdominal secrète des androgènes. Est-ce que vous avez d’autres signes comme une hyperpilosité ou des soucis d’acné? Bon courage en tout cas

    [Reply]

  35. dans ma famille,j ai mon grand-père et mes 3 oncles qui ont une calvitie.pas de soucis d acné mais une hyperpilosité

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Alors tu as sans doute soit un excès d’androgènes (donc ovaires à vérifier pour les kystes) soit une hypersensibilité aux androgènes (et là ton bilan hormonal risque d’être normal). Dans ce cas le seul traitement c’est celui que je prends, Androcur, qui est un anti-androgène.

    [Reply]

  36. Je suis d accord c est une vraie salope !!! J en ai marre …minoxidil ,gélules,massages,shampoings ! Des dépenses pour des résultats si décevents !!!! Ça me tue !!! J en ai marre ,j ai honte,j ai perdu confiance en moi….

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Ho Anaïs je suis désolée pour toi 🙁 est-ce que tu es sur Paris? Il y a une spécialiste des cheveux qui pourrait peut être t’aider.

    [Reply]

  37. bonsoir…petite info j ai les ovaires polyquistique ….obesite, poilue , la peau pas terrible bref encore et encore des soucis……il y a peu de temps j ai appris que j etait intolerante au glutten…. alors pour ceux que sa interesse le glutten tapisse les intestins comme une colle empeche tte les vitamines etc….donc probleme de chutte de cheveux …bref a vous de voir avec votre doc pour savoir car bcp de gens ne sont pas au courant………….

    [Reply]

  38. Merci pour ton témoignage, je sais à quel point la chute de cheveux atteint le moral. Je souffre du même problème bien que mon taux de testostérone soit normal. (pas d’ovaires polykystiques non plus).
    symptômes : peau grasse (luisante, comédons), chute de cheveux, prise de poids au moindre écart.
    Je me débats avec ça depuis 2 ans.
    Ce qui marche raisonnablement pour mes cheveux : Zinc (granions) + Keratine (byocite) + neoptide + shampoing Sebiprox (j’avais des boutons et des démangeaisons du cuir chevelu qui ont disparu).
    Neoptide très bien pour la repousse. Keratine assez bluffant pour limiter la chute et épaissir les cheveux (en tout cas pendant 6 mois, ça a très bien marché. J’ai arrêté pendant 2 semaines, et bing, la chute reprend de plus belle. Donc si on se lance là dedans, ne pas arrêter);
    Je ne pense pas me lancer sur Androcure, trop d’effets indésirables et mes analyses ne le justifient pas, mais par contre, essayer des hormones féminines naturelles genre complément soja+yam.

    Bon courage à toi.

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci pour ton commentaire! Effectivement moi je suis pile dans l’indication d’Androcur, même si je n’ai jamais fait de dosage d’androgènes (et l’excès de sensibilité aux androgènes ne se mesure pas…), donc tant qu’il me convient… Est-ce que tu as des hommes chauves dans ta famille?
    J’avais essayé la kératine (de chez Ethnicia à l’époque) et le résultat était vraiment impressionnant, ma coiffeuse (qui me voit tous les 6 mois :p) avait nettement remarqué la différence. Il faudra que je refasse une cure, soit cet automne soit ce printemps.

    [Reply]

  39. bonjour,
    à un moment de l’article tu parles de l’influence que peut avoir le fait d’avoir un père chauve. en réalité ça n’a rien à voir avec le père, c’est la mère qui transmet l’AA. donc si ta mère a une AA tu es quasi certaine de l’avoir et si tu l’as tu es quasi certaine de la transmettre à tes filles…et à tes fils. Ensuite bien sur la qualité des cheveux du père peut jouer mais c’est la mère qui est déterminante dans cette matière. Ma mère avait des cheveux extraordianire dans sa jeunesse, longs et épais, magnifiques, elle a commencé à les perdre à 40ans et aujourd’hui elle a presque plus rien sur le dessus du crane. Moi, j’ai toujours eu pas beaucoup de cheveux, très fins et peu denses. J’ai commencé à perdre mes tifs à 14ans, dur dur. Aujourd’hui j’en ai 30 et je ne peux plus le cacher…ça se voit quoi que je fasse. les chute est diffuse, j’ai pas bcp de cheveux et ce partout sur le crane. je suis capilairement foutue. et je fais une dépression à cause de ça et personne ne me comprend. pour mon entourage, je suis juste capricieuse du genre « y en a qui ont de vrais pb contrairement à toi », ce qui ne m’aide pas, évidemment. même si j’ai eu près de 15ans pour m’y habituer, on ne s’y habitue jamais. j’ai arrêté tout traintement y a des années, tous ces produits sont chers et ne servent à rien. personne n’a retrouvé une chevelure NORMALE avec ces produits. Ils peuvent à la rigueur ralentir le processus mais bon….j’ai quand meme eu de la « chance », ça a pris 15ans pour commencer à me dégarnir pour de bon. Mais dans 15ans, j’aurai 45ans donc encore assez jeune mais je pense que je serai quasi chauve. ce qui pour une femme est terrible. Je me sens horrible. Je sors que lorsque c’est nécessaire. je déprime et j’ai mêmedes envies d’en finir.niveau séduction, n’en parlons même, je fais peur aux hommes, et je pense que le fait que je m’accpete pas n’arrange pas mon pouvoir de séduction. J’ai essayé plein de choses, toutes les coiffures que je pouvais me permettre avec mes pauvres cheveux et j’ai même essayé la boule à zéro pour voir à quoi je ressemblerai plus tard, lol. ça m’allait plutot bien et surtout l’alopécie ne se voyait pas car il y a « l’ombre » de mes cheveux sur tout le crane, on aurait pas dit qu’il m’en manquait, on avai tl’impression qu’ils allaient tous repousser. Maintenant j’ai les cheveux courts et l’alopécie se voit encore plus que lorsqu’ils était longs. Je pense que quand on a une AA il ne faut pas les avoir ni trop courts ni trop longs, faut trouver la bonne longueur en fonction de leur etat et de la forme du visage. Mais sachez que si vous avez une AA, tous les traitements que vous prenez ne sont qu edes placebos, ils vont plus du bien au moral qu’aux cheveux, vos cheveux tomberont quoique vous fassiez. Et pendant ce temps, les marques s’en mettent plein les poches.

    [Reply]

  40. Bonsoir,
    Merci d’écrire un article qui permet de se rendre compte que nous ne sommes pas seules. Je ne connais personne dans mon entourage qui a une alopécie androgénique et ma peur bleue de devenir chauve est souvent relativisée par les autres… Bref, cela étant, je me suis faite suivre par le centre Sabouraud, dans l’hôpital St Louis à Paris, spécialisé dans le cuir chevelu. Sauf que la dermato qui me suivait là bas m’a donné androcur + une autre pilule, bref un traitement de cheval, qui m’a causé au final des problèmes gynécologiques (j’ai 19 ans…). Je me suis donc décidée à aller voir mon homéopathe qui me suivait pour autre chose et lui me donne un traitement via des granules, ainsi que du Silitum, à prendre tous les jours (ce sont des gélules). Puis effectivement il ne faut pas avoir les cheveux sales/gras, et il m’a dit de me les laver régulièrement avec un shampoing sans détergent (Nodé de Bioderma est super!)et de compléter avec un shampoings sec quand seules les racines commençaient à se graisser légèrement. Enfin voilà pas de remède miracle mais de quoi atténuer « l’horreur ». Sinon les greffes capillaires existent (les cheveux ne tombent pas car prélevés d’une zone de non chute située au dessus de la nuque) et c’est je crois la seule solution crédible existant pour retrouver de nouveaux cheveux…
    Sur ce, bon courage à toutes!
    Estelle

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    L’entourage ne se rend souvent pas compte combien ça peut être complexant pour une femme de perdre ses cheveux… Effectivement les shampoings sans sulfates sont une bonne alternative, ça décape moins. Et ce qui a bien marché sur moi pour redonner de la densité (ce qui avait été remarqué par ma coiffeuse) c’est une cure de kératine en complément alimentaire. Là je vais reprendre une cure de 3-4 mois de kértine forte de chez Biocyte. Inconvénient : c’est cher…

    [Reply]

  41. Bonjour, je découvre ton blog, que j’aime beaucoup! J’ai aussi ce pb d’alopécie androgénique, depuis mes 33 ans, j’en ai 57. ca a fini par se tasser à peu près, la chute est bien diminuée mais:
    avec androcur pdt 20 ans, j’ai eu 3 méningiomes, et j’ai arrêté depuis 2 ans seulement, car auparavant aucun médecin n’avait fait le rapprochement…
    Le minoxidil m’a fait pousser des p’tits poils sur le cou, le menton…arf!!!: arrêté
    les vitamines m’ont ponctuellement aidée, surtout la biotine b6, et les pschitts de biostim, et le fer.
    la dépression a failli me rendre dingue…ĵ’ai pris 30 kg
    Mais maintenant, j’ai qd même PLEIN de cheveux sur la tête, je ne suis pas plus moche qu’une autre de mon âge, comme j’ai plein de cheveux blancs, ma coloration blonde me fait des mèches toute seule, j’ai les cheveux aux épaules, j’adore porter Coco de Chanel, ou tout autre qui me donne du courage, et voilà, pour le moment tout va bien!!!
    J’ai une perte de densité au dessus de la tête, mais avec, au choix : une raie pas trop droite sur le côté, ou un panama, ou un chignon foulard un peu flou, des grosses boucles d’oreille, on n’y voit que du feu!
    Ah et puis chez le coiffeur, pas de brushing de malade, tout avec les doigts, ils savent très bien faire ça.

    Plein de courage à toi!

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci Sylvie pour ton témoignage 🙂
    Globalement moi aussi en trichant un peu, on ne voit rien, mais j’ai une peur bleue d’arrêter Androcur, parce que quand j’ai diminué juste d’1/4 de comprimé, j’ai eu une grosse chute sur le haut du crâne, et si ça s’est stabilisé en reprenant la bonne dose, ben ça n’a jamais repris sa densité initiale.
    Je sais pour les risques de méningiomes, mais pour le moment je ne suis pas prête à arrêter… :/

    [Reply]

  42. Merci a toi de parler de ce problème qui est très méconnu. J’ai 28 ans, je suis maman d’un petit garçon de 11 mois et j’ai commencé a perdre mes cheveux 3 mois après l’accouchement. Au début je ne me suis pas trop inquiéter étant donner que la chute de cheveux du post-partum est courante et que j’ai allaité jusqu’à ses 9 mois. Et puis mes cheveux ne se sont pas arrêter de tomber. Ça fait 8 mois que ça dure et j’ai perdu une densité énorme. On commence a voir mon crane. Le diagnostic est tombé. Alopecie androgenetique. Traitement : continuer ma pilule Jasmine (que je prend que depuis 2 mois) et minoxidil 5% une fois par jour. Je suis anxieuse de débuter le minoxidil puisqu’on perd encore plus de cheveux au début. Et je me demande aussi pourquoi je n’ai pas de traitement hormonal pour traiter la cause comme toi qui est sous androcur. Dois-je peut être rappeler mon dermato pour lui demander ?
    Je suis très déprimée. J’ai perdu confiance en moi. Moi qui était très jolie avec les cheveux longs et épais. Je ne me reconnais plus. En plus je suis célibataire alors je me demande si un homme voudra encore de moi avec ce problème. Bref, je pense déjà aux foulards etc…
    Difficile mais il faut tant bien que mal l’accepter et continuer de vivre. Bon courage à toutes les femmes touchées par ce problème.

    [Reply]

  43. Bonjour, j’ai aussi le même problème avec mes cheveux, j’ai 30 ans, ça fait 5 ans que je vois ma masse de cheveux diminuer et j’en suis réduite à faire une mèche sur le côté pour le cacher…et même comme ça, ça commence à ce voir…j’ai été sous anti-dépresseur pendant 2 ans et j’ai pris 20 kg. Je n’ai eu ce problème qu’à partir de mon deuxièmes enfants, je n’y ai pas prêté une grande attention au début parce que j’avais énormément de cheveux, ça a commencer à m’inquiéter quand on m’a fait la remarque sur ma masse de cheveux qui diminuait…
    Et la j’ai constaté effectivement qu’on voyait pas mal mon crâne, j’ai été voir un médecin qui m’a dit de faire une prise de sang, manque de vitamines D et de fer, j’ai pris ce qu’il m’a conseillé, rien à changer, endocrinologue, n’a rien fait non plus et la dermato ma dit, ALOPECIE androgénétique! On n’a même pas fait de test ou quoi que ce soit donc…elle m’a dit de mettre de l’ Alopécie 2% deux fois par jour sur mes cheveux et prendre régulièrement (1 fois par semaine) de la vitamine D. Mais rien ni fait, ça me déprime beaucoup et mon mari me dit que c’est dans ma tête et qu’on ne voit rien…mais je ne suis pas stupide et je vois le désastre qui s’étend petit à petit, je suis désespérée et j’ai de moins en moins envie de sortir. Et personne dans mon entourage ne me comprend!

    [Reply]

  44. bonjour ce forum m intéresse énormément je suis d apres any d avray je ne sais pas si vous la connaissez une alopecie androgenetique diffuse je suis suivi par mon andochrinologue ou on est en plein dans les changements de dose de mon levothyrox bref je suis perdu je ne sais pas si c est héréditaire ou si c est mon levothyrox j aurais tendance a baisser les bras et opter pour une perruque indetectable je sais plus koi faire mes cheveux ne veulent plus pousser ils racourssissent c est effrayant ! de plus en plus fin regraissent vite bref je les perd enormement au lavage coiffage alors je ne comprends pas y a des jours ou j en perd pas et des jours ou j ai envie de pleurer toutes les larmes de mon corps et me tirer une balle , je suis en pleine dépression voilà une femme sans cheveux c est pas la peine de continuer a vivre comme vous j ai besoin d aide merci :??:

    [Reply]

  45. Bonjour,

    Je souffre également d’une alopécie androgénétique depuis au moins 10 ans. J’ai d’abord été traité par androcur + provames, puis androcur et une pillule et enfin androcur et estreva gel car suite à une pise de sang, on s’est rendu compte que j’étais prédisposée aux avc et autres joyeusetés de ce genre et qu’il était donc dangereux de continuer la pillule. Le vrai pb c’est androcur. Je le prends depuis 10 ans et pendant des années, j’ai eu des douleurs terribles types contractions utérines sans qu’aucun médecin ne fasse le lien. J’ai enfin compris il y a 2 ans que c’était androcur qui me gachait la vie (et ma vie sexuelle notamment) et j’ai du faire le choix de baisser mon traitement. Mon corps ne le supportait plus. Malheureusement, ma chute s’est aggravée. Ca m’angoisse, ca me rend triste et parfois je me dit « pourquoi moi? » mais que faire à part accepter son sort ? J’ai l’impression que parfois, il faut savoir abandonner et s’accepter tel qu’on est. Je trouve ton blog extra et je trouve génial le fait que tu sois très féminine, que tu t’accordes d’être une femme coquette alors que tu souffres d’un problème plutôt masculin.
    Je commence seulement à en parler à mon entourage et je ne sais pas si j’arriverai à en parler à un homme, mais j’avoue que ça me bloque bcp dans les relations amoureuses. J’aimerai lire davantage de témoignages de femmes qui s’assument et restent féminines, séduisantes alors qu’elles souffrent d’alopécie.
    Au plaisir de continuer à te lire

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Bonjour mimi,

    Merci pour ton commentaire. Le gel ça marche bien? Parce que je tolère bien le provames mais je me dis que le gel c’est peut être mieux… Je vais en parler à ma gynéco.
    J’ai aussi de temps en temps des crampes utérines assez fortes à cause d’Androcur, au bout d’un moment j’ai fini par faire le lien, mais comme ça n’est pas très fréquent et que ça passe avec un Spasfon, je supporte. Et j’essaye avec la sophrologie de « maîtriser » un peu quand je sens que ça commence. Mais c’est vrai que c’est pénible, surtout quand ça te réveille en pleine nuit ou après un orgasme (parce que bon déjà que parfois pour nous nanas c’est pas facile à atteindre, alors si en plus on a peur d’avoir mal après…ça craint).
    Je crains beaucoup la chute si je diminue mon traitement, parce que si là j’arrive à camoufler, je sais que si ça s’accentue j’aurai plus de mal… mais effectivement ce n’est pas une raison pour ne pas être féminine 🙂 certaines femmes ont le crâne rasé et sont très féminines! Adapter sa coupe et sa couleur (par exemple quand on a les cheveux foncés faire un balayage ou éclaircir un peu déjà on voit moins le manque de densité) ça peut aussi aider.
    Je crois qu’il ne faut pas complexer sur ça par rapport aux hommes, c’est un souci comme un autre. Si un mec prend peur à cause de ça c’est que c’est un crétin (on ne quitte pas une nana parce qu’on découvre qu’elle est diabétique non? Bon ben là c’est pareil). Et puis toutes les femmes ont de la testostérone, nous on est juste plus sensibles à ça que les autres!
    Bon courage et n’hésite pas si tu as envie de discuter 🙂

    [Reply]

  46. Hello !

    Eh ben ça fait plaisir de tomber sur ce genre de témoignages ^^ ! Parce que oui, on est pas seules, on est même légion ! Cette cochonnerie touche de plus en plus de femmes, de plus en plus jeunes. Je suis Parisienne, je prends le métro, et il m’arrive de monter dans une rame et PAF ! 5 filles touchées dans ma périphérie visuelle.

    J’ai perso 32 ans, diagnostiquée il y a deux ans. Je suis une ex preneuse de Diane 35, avec laquelle j’ai fait franchement n’importe quoi (prise, oubli, arrêt pendant des mois, reprise) et voilà !
    Je suis passée au minox 5 % il y a quelques mois, c’est mon seul traitement, mais je vais passer à Androcur, ma dermato a demandé au gynéco de me le prescrire avec provames il y a un an, j’ai jamais donné le petit mot et résultat, j’y suis jamais allée.

    Je n’ai pas fait de tests sanguins, donc je sais pas si il y a une explication à mon cas ou pas. Je suis une grande défaitiste et il parait que seuls 20 % des femmes touchées ont des résultats sanguins bancals, qui témoignent d’un problème. Donc peur qu’on me dise « ben non y’a rien, tu perds tes cheveux, c’est la vie ».

    Sauf que je perds pas mes cheveux, je les ai perdu mais plus du tout maintenant, seulement ils repoussent super fins, à un endroit bien précis : sur le devant.

    Sur le reste du crâne j’ai énormément repris avec le minox, cependant, je ne fais pas de pub au produit, c’est pas anodin et très chimique.

    Je vais passer à Androcur histoire de stopper ce qu’on appelle la miniaturisation du cheveu (je croise tous mes doigts !!), en deux ans, ça ne s’est que très peu dégrader, ma raie médiane est floue, c’est sûr, mais pas énorme, elle reste assez stable. Je la fais quand même sur le côté, et elle est assez nickel et petite. Personne ne voit rien et quand j’en parle on me dit que je délire, que j’ai rien du tout.

    Ca me rassure de voir qu’une femme de 57 ans, avec 25 ans d’alopécie a encore ses cheveux. Même si je me fais pas trop d’illusion quand même pour mon cas. Je pense que je passerai à ces fameuses poudres qui masquent, elles marchent vraiment super selon les témoignages, y’a qu’à voir sur les célébrités avec alopécie sérieuse (comme la copine du footballeur Ronaldo, ou Khloe Kardashian et Fergie, parfois ça réconforte un peu de voir que des filles « publiques » vivent avec la même chose que nous en masquant bien).

    Sinon, on parle de la boule à zéro pour plus tard, avec mon homme. Je pense même me laisser tenter par ces perruques naturelles dans le futur, après tout si Naomi Campbell, Beyonce et Rihanna portent des perruques quasi tout le temps, pourquoi pas moi ?

    Gardons la pêche les filles !!

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci pour ton commentaire Didi 🙂 oui je suis heureuse d’avoir fait ce billet, parce qu’effectivement il y a plus de femmes qui souffrent de ça qu’on peut le croire.
    Il faut que j’essaye la poudre tiens… pour moi aussi si je n’en parle pas les gens ne le voient pas (bon sauf à la piscine les cheveux mouillés, là on peut pas louper lol), surtout qu’avec la raie sur le côté ça va. Mais je regrette de ne plus pouvoir faire une raie au milieu…

    [Reply]

  47. Bonjour,

    Depuis aussi longtemps que je me souvienne j’ai tjs perdu mes cheveux (de manière normale ou pas? je ne sais pas) mais je ne me suis jamais inquiétée parce que j’avais beaucoup de masse et de boucles. Lorsque je faisais une frange je la trouvais souvent fine mais sans plus. Puis j’ai commencé une grave dépression et j’ai commencé à perdre mes cheveux de manière importante au point de devoir couper mes cheveux très court en camouflant avec des mèches… Tous les médecins qui m’ont vue ont mit ca sur le dos de la dépression, de stress… et n’ont jamais regardé mes cheveux, ils m’ont prescrit des vitamines totalement inutiles (du genre 100€ la boîte) et mes cheveux tombaient tjs autant voir plus selon les moment. J’ai donc enfin vu une dermato qui a fait le diagnostique en même pas 2 min: alopécie androgénique, aggravée par la dépression, le stress et un syndrôme des ovaires pollikystique (un truc sans importance trouvé dans une prise de sang quand j’étais ado et dont on ne m’avais bien évidemment pas prévenu des risques encourus).

    Me voila donc à même pas 25 ans avec des trous dans les cheveux et à devoir porter une perruque alors que cela aurait du être traité beaucoup plus tôt. Mon traitement: aloplexy 2 %, cystine b6, Daphné et androcure 50 mg. Je ne sais même pas si mes cheveux vont repousser. La dermato n’avait pas franchement l’air optimiste « ca va être long » « ils repousseront un peu mais plus jamais comme avant ».

    Si vous souffrez du même mal, j’espère vraiment que cela guérit ou plutôt repousse!

    Alors oui, alopécie androgénique, cette salope qui me vole mes cheveux!

    [Reply]

  48. Hello,

    C’est bête à dire comme ça mais votre blog m’a fait « chaud au coeur »,

    je viens d’avoir 21 ans et je sais depuis 1 an maintenant que j’ai l’alopécie androgénétique.

    Depuis l’âge de 16 ans je vais voir des dermatologues qui me disent que c’est dans ma tête… que les filles de mon âge ne perdent pas leur cheveux, et qu’elles n’ont pas de  » calvitie ». Pour tout vous dire un de ses dermatologues m’a un jour prescrit … des brocolis.

    Je me rendais bien compte que mes cheveux s’affinés, que je ne pouvais plus faire de raie au milieu, toujours trouver des stratagème pour les cacher…

    La dermatologue qui m’a diagnostiqué était vraiment sèche et m’a dit  » Ah bah vous avez une alopécie androgénétique alors vos cheveux ne vont pas repousser mais on peut ralentir la chute sur du long terme  » euuuuuuuuh comment traumatisé une patiente .. c’est réussit !

    Vous m’avez fait rire quand vous avez dit que votre ennemie c’était le vent … comme je comprends,
    perso, j’ai aussi un problème quand je suis dans les cabines d’essayages dans les magasins et que la lumière éclaire mon cuire chevelu… ça me retourne l’estomac et je ne veux même plus faire les magasins … ce que je fais très rarement. je me met au fond de la classe car je ne veux pas que les gens regardent mes cheveux, quand je suis dans un escalator qui descend avec une personne je fais en sorte d’être derrière elle afin que la personne ne voit pas le haut de mon crâne … je suis folle, je sais.

    Tout ça pour dire que je suis très très touché psychologiquement par ce problème, je trouve que c’est un handicap. Je trouve ça injuste que les médicaments ne soient pas remboursés et que ce problème capillaire ne soit pas pris au sérieux surtout quand c’est de type hormonale.

    Je suis étudiante, ça me troue le coeur quand j’économise pour m’acheter un traitement au lieu de pouvoir me faire plaisir comme les autres filles a faire les magasins ou a sortir ..

    Le dernier dermatologue que j’ai vu m’a prescrit la lotion neoptide de Ducray + anacaps et Silletum. Ma gynécologue m’a prescrit une pillule pour réguler mes hormones : DIANE 35 ( qui est remise sur le marché mais toujours avec ses effets secondaires… et qui est coûteuse et bien sur pas remboursé … )
    J’ai commencé le traitement y’a une semaine et je suis assez effrayé mais de toute façon ça ne peut pas être vraiment pire.
    Niveau shampoing on m’a rien prescrit donc si vous trouvez quelque chose d’efficace je suis preneuse.

    Avant ça on m’avait prescrit Minoxidil 2% juste horrible, c’était pas supportable les cheveux devenaient trop trop gras. j’ai donc arrêté.

    Je n’en parle jamais a personne, car lorsque j’en parle je m’effondre et du coup je trouve ça bien le fait d’avoir fait un blog, j’aurais aimé pouvoir parler avec des filles qui sont dans mon cas et qui le vive mal, ça permet de se sentir mieux.

    J’en ai marre aussi que ce soit un sujet TABOU en plus je deviens tellement parano que je regarde toujours les têtes des filles et j’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de filles qui perdent leur cheveux … donc on devrait en parler !!

    Merci de faire partager tout ça, c’est un grand réconfort pour moi de ne plus me sentir seule au monde.

    Je vous souhaite une bonne soirée,

    Si

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci pour ton témoignage Si, je sais que ce n’est pas facile, surtout si jeune que toi… C’est souvent minimisé par l’entourage mais à tort, et les médecins ne sont souvent pas d’un grand soutien de ce côté là, car pour eux c’est un problème secondaire…
    Bon courage à toi 😉

    [Reply]

  49. Je ne sais pas si depuis le temps tu as résolu ton problème mais tu peux essayer une cure de Novophane. Mon dermato me l’a prescrit en septembre dernier et le résultat est vraiment pas mal du tout sur moi ! Bon courage en tout cas 😉

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci je prends note 🙂

    [Reply]

  50. Salut les filles comme vous je perd mes cheveux mais moi j’ai fais une greffe et franchement n’hésiter pas. Ça m’a sauvé de la déprime meme si à des moments j’ai envi e de pleurer mais je me dis quand le moment sera venu je ferais comme certains perruques je me dis respire une perruque et alors! Donc bien sur pillule et androcur je pense que ça aide pour limiter la chute minoxidil j’aime pas les cheveux pourris pis contraignant et apres vos com’ sur les effets secondaires je me dis je vais pas m’y remettre. pareil pour androcur j’ai arreter y’a quelques mois pour faire mon 2sd bébé. Certain commentaire mon bcp toucher et je vois qu’on est qu’en meme pas de jeune moi j’ai 30ans et ça dure depuis 15ans environs la loose. A oui l’héréditer mon cul ok mes parents on les cheveux fins raplapla mais y’en a partout et le reste de ma famille nikel meme mon grand pere a une tignase donc je suis la 1ere youpi je vais surveiller ma descendance de pres! Allez bon courage et fuck à cette salope d’AA

    [Reply]

  51. Coucou , je suis dans le même cas que toi ( surpoid + mere tres clairsemé et pere qui commence a avoir la calvitie) J’ai 19 ans , je perd mes cheveux depuis mes 14 ans sur le dessus du crane vers la raie qui s’epaissit de plus en plus. De plus j’ai toujours eu les cheveux fins et bouclees . Ca fait seulement 6 mois que j’ai arreter de me lisser les cheveux , mais du coup je les attache en chignon et sa fait petite crotte de hamster. C’est pas la joie, mais je savais pas que la graisse du ventre aggravait les androgene. J’ai un Imc de 28 et 89 cm de bide. Je crois que je vais enfin essayer de perdre du poid . Merci de ton temoignage et courage 🙂

    [Reply]

  52. Bonjour, c’est quelle quantité d’androcur par jour que tu prends car pour ma fille qui en prends depuis 10 mois, les cheveux tombent toujours…
    Merci

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    je prends 1 comprimé à 50 mg 20 jours puis 8 jours d’arrêt. Si la chute continue il faut peut être chercher plus loin avec le médecin…

    [Reply]

  53. Bonsoir,

    J’ai commencé à perdre mes cheveux vers 14ans, mais excepté ma mère tout le monde a minimisé la chose (tout le monde perd ses cheveux, avec le changement de saison, le stress et autre…)
    Ce n’est que 2ans plus tard que les médecins ont commencé à prendre la chose au sérieux avec le dégarnissement sur le sommet du crâne (notamment en montrant des photos avant/après).
    J’ai donc commencé à prendre la pilule en 2006 (Holgyème puis Provames) associée à l’Androcure. Et chose très difficile à cet âge là, j’ai accepté de couper mes beaux cheveux longs et bouclés (car plus ils sont longs, plus ils tirent et plus ils tombent). Je suis suivie depuis par une gynécologue endocrinologue et un dermatologue spécialiste du cheveu.
    Vers 18 ans, ce dernier m’a mise également sous Minoxidil 2%, mais l’application matin et soir étant très contraignante sans compter le fait que cela rend mes cheveux gras, et donc plus difficile à coiffer encore pour cacher les « trous » je n’ai jamais vraiment réussi à suivre ce traitement externe minutieusement. Je suis passée à celui de 5% avec une application seulement le soir mais le problème reste le même et je n’arrive pas à voir un effet réellement bénéfique (mais comme je ne le fais pas correctement c’est sans doute ma faute).
    En juillet 2012, le dermato et la gynéco ont décidé d’un commun accord de me faire stopper l’Androcur (que je prenais à raison d’un comprimé par jour pendant 20 jours suivi d’un arrêt de 8 jours) suite aux effets secondaires montrés du doigts. J’appréhendais beaucoup cet arrêt mais j’ai suivi leur conseil.
    Pendant plus de 2ans je n’ai donc fait que le minoxidil (toujours difficilement).
    Mais la chute qui sans être stoppée entièrement avait été fortement diminuée a repris et lorsque après m’être autorisée les cheveux « longs » (juste en dessous des épaules) pendant quelques mois, en septembre 2013 lorsque je suis allée voir ma coiffeuse pour les raccourcir et les alléger avant l’automne la coupe un peu courte qui d’habitude cache relativement les « trous » ne cachait plus rien du tout c’était même pire.
    J’ai paniqué, j’ai fait les démarches pour rencontrer un spécialiste du cheveu au centre Sabouraud à Paris. Je l’ai vu en avril dernier, mais en ait été très déçue. Il m’a expédié « j’ai d’autres personnes à voir après vous mademoiselle », n’a écouté qu’à demi mot ce que j’avais à dire, mes craintes alors que j’espérais trouver quelqu’un de compréhensif face à ce problème qui nous pourrit la vie et nous prive d’une part de notre féminité. La seule chose qui est ressortie de ce rendez-vous c’est qu’effectivement le minoxidil à vie est l’une des solutions, et il m’a remise sous Androcure et Holgyème mais à ½ comprimé par jour.
    Hélas les cheveux perdus le sont et je reste avec mes « trous » et les risques d’effets secondaires de l’Androcur, mais pour l’instant je préfère garder mes cheveux plutôt que de ne pas prendre de risque.

    J’ai 25 ans aujourd’hui, cela fait 10 ans que je souffre de cette AA, physiquement et psychologiquement. Pour moi mes cheveux sont toute ma féminité, je ne me sens pas femme et ne me mets pas en valeur.
    Une seule coiffure me convient et cache au mieux mes « trous » mais elle demande une certaine longueur de cheveux que je ne peux garder trop longtemps et même là, difficile de les porter lâcher.
    J’ai la chance (dans tout ça) d’avoir des cheveux bouclés qui font de jolies anglaises, mais je ne peux plus en profiter sans me dire qu’on doit bien voir les deux trous derrière ma tête.
    On me dit souvent que ça ne se voit pas, que je suis jolie, mais des réflexions (méchantes ou gentilles mais maladroites) de personnes extérieures me prouvent le contraire. Et même si je sais très bien que tout un chacun n’a pas les yeux rivés sur les complexes des autres (après tout vous ne faites pas attention à l’embonpoint de celle-ci, aux cheveux blancs de celle-là, à la petite poitrine de untel ou au fessier imposant de telle autre, en revanche j’imagine que comme moi vous remarquer toutes les femmes souffrant d’une AA quand vous en croisez?) on ne peut s’empêcher de se dire que tout le monde voit le notre. Et plus encore lorsque ça touche votre féminité, trois fois plus encore quand vous entendez un homme (ou une femme) dire que pour lui le summum de la féminité ce sont de beaux cheveux longs etc…
    J’ai finit mes études, finit le stress, j’ai commencé ma nouvelle vie d’adulte, je profite et m’épanouie un peu plus, mais ce problème est toujours là et me pèse à certains moment lourdement, notamment quand j’ai envie de me faire belle, de sortir et de plaire…
    Pendant toutes mes années d’études je pouvais passer une demi-heure le matin avant de partir à me coiffer pour essayer de cacher mes « trous ». Je le fais moins maintenant en partant travailler (sans doute parce qu’avec mon métier je suis au contact de personnes qui souffrent d’affections mille fois plus graves et contraignantes, ce qui me fait relativiser) mais dès qu’il s’agit de sortir entre amis et de se faire jolie c’est une autre affaire…

    Je continue d’espérer la solution qui viendra peut-être un jour ( des cellules souches notamment) mais pas avant une dizaine d’années, et où en seront nos cheveux d’ici là ?

    Dernièrement on m’a parlé des cheveux Hairdreams et des techniques d’épaississement par Micro lignes et Top hair, en avez vous entendu parler, essayer, eu des échos ?
    Le résultats donne envie mais est-ce que cela risque d’aggraver la chute (à priori si le cheveu est de la même épaisseur que le notre, non), est-ce compatible avec un traitement au minoxidil ?

    Bon courage à vous toutes, bon courage à toi et merci pour cet article 🙂

    Julia

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci pour ton témoignage Julia, et bon courage, c’est une situation pas facile 🙁
    Je ne connais pas les techniques d’épaississement dont tu parles, je connais juste le principe de la greffe.

    [Reply]

  54. Bonjour moi pareil diagnostiquer alopécie et je ne prend pas mon traitement Bcp trio lourd c’est difficile d’en parler

    [Reply]

  55. Coucou.
    Merci pour cet article et pour ton temoignage. Ou en es-tu aujourd’hui ? La situation s’est-elle améliorée ?

    [Reply]

  56. Bonjour,

    comme vous j’ai 25 ans et depuis 10 ans c’est la chute libre.
    J’ai essayé le minoxidil , rien à part beaucoup de contrainte, j’ai essayé la vitamine H la levure de biere rien n’y a fait.

    La seule autre femme de ma famille a souffrir de ça c’est ma tante. Elle m’a donné un conseil magique pour le complexe: le toppik. C’est une poudre libre que l’on achete sur internet et qui « comble » les trous. Le résultat est bluffant !!! Malheureusement aucune repousse et les coiffures restent compliquées. une demi queue de cheval avec une pince et c’est tout ne jamais tirer dessus. Donc même si la chute a continué au moins en public personne ne voit mes trous. J’ai perdu les 3/4 de mes cheveux et me regarder dans le miroir était devenu une torture. La première fois que j’en ai mis et que j’ai eu l’impression d’avoir une chevelure normale j’ai pleuré. Donc je recommande vivement la poudre toppik a toutes les filles qui complexent à cause de ces trous.

    Aujourd’hui je teste l’androcur combinée au provames, après deux mois de traitement mes cheveux ont arreter de tomber ! Mon endocrino m’avait dit qu’on ne pourrait faire un bilan qu’au bout de 6 mois. Mais déjà des petits cheveux tout courts et tout fins sont en train de repousser. Je croise les doigts pour qu’ils tiennent et que ça continue je n’ai plus d’autres solutions en vue après ça.

    Courage les filles !

    Laetitia

    [Reply]

  57. Je tiens à donner suite au message de Laetitia, qui dit faire un traitement androcur+provames. Ma cousine a elle aussi suivi ce traitement, au bout de 3 mois cela lui a provoqué un arrêt vasculaire cérébral (AVC). Après 1 mois d’hôpital elle a enfin pu rentrer chez elle, mais son bras gauche est resté handicapé. Méfiez-vous des médicaments qui chamboulent les hormones, certains médecins les distribuent comme des bonbons alors qu’ils sont dangereux pour la santé !

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Je suis désolée pour ta cousine Victoria. Le problème quand on a un excès d’androgènes ou un excès de sensibilité c’est qu’on n’a pas forcément le choix.
    Ce sont effectivement des médicaments, il faut bien se faire suivre, mais certains les prennent pendant toute leur vie sans problème.

    [Reply]

  58. Je suis confuse pour ta cousine. Mon endocrinologue me suit regulierement pour l instant tout va bien je continue le traitement ca fait 6 mois les prises de sang sont bonnes et la repousse continue. On attend 6 mois de plus et on commencera a diminuer les doses. Peut etre que ta cousine prenait des doses inadaptées et que son medecin n a pas vu le danger. Pour ma part aucun effet secondaire pour le moment. Cest bien de conseiller aux gens la prudence fasse aux hormonothérapie mais si c est le dernier recours avant la calvitie definitive j essaie sans hesiter.

    [Reply]

  59. bonjour,

    j’ai 42 ans et je souffre d’alopécie androgénique depuis 20 ans environ, j’ai vu je ne sais combien de dermatologues qui ne prenaient pas ma souffrance en compte ; ils me disaient que ce n’était pas si catastrophique que ça …. et moi pendant ce temps la je voyais ma chevelure diminuer. Moi aussi j’étais allée au centre Sabouraud : super déçue, j’en avais déchiré la feuille de soin en sortant, c’est dire !
    Suite à un déménagement je suis repartie à la conquête d’un dermato soucieux de ce problème et enfin miracle j’ai trouvé une écoute attentive. Avec un suivi par trichogramme tous les ans , il a constaté que mon alopécie s’était stabilisée ( traitement par minoxidl depuis toujours et androcur n’a eu aucun effet sur mon alopécie) et en septembre dernier j’ai fait une greffe de cheveux (pas anodin comme acte chirurgicale tout de même ). J’ai recommencé le traitement au minoxidil un mois plus tard, qui sera à faire à vie ça je le sais, et pour le moment j’attend de voir le résultat..
    Mon autre tracas c’est aussi la prise d’une contraception qui peu jouer sur la chute des cheveux ; je prend leeloo depuis 1 an mais je n’en suis pas satisfaite : plus aucune règle et prise de poids exponentiel et j’ai lu qu’elle n’était pas top pour les cheveux. Bref je finis la plaquette et je l’arrête. J’ai aussi pris rendez vous avec une endocrinologue. A suivre donc ….
    Et pour le shampoing le seul que je supporte c’est le Nodé ds fluide de chez Bioderma, tous les autres me démangent le cuir chevelu.

    [Reply]

  60. Bonjour,
    Merci pour ton témoignage sur ce sujet, c’est si rare ! Ou en es-tu aujourd’hui?
    Je souffre d’alopécie androgénétique depuis mon adolescence et j’en parle ouvertement et en détail sur mon blog : https://alopeciecapillus.wordpress.com/

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci pour ton lien 🙂 je vais essayer de faire un billet mise à jour et astuces bientôt 😉

    [Reply]

  61. Bonjour à toutes,

    Comme vous, je vis tout cela comme une fatalité… J’ai 25 ans, et cela est tout noiveau pour moi (j’ai commencé à perdre mes cheveux progressivement depuis 1 an).
    Une fatalité, parce que malgré tous ces traitements, nous savons que nous ne retrouverons jamais nos cheveux d’avant…
    Mais comment faites-vous pour « vivre » avec cela? Je suis traumatisée, c’est très difficile, chaque jour est une étape… Arrivons-nous à vivre avec et à nous faire accepter?
    Merci pour vos réponses… Et courage à nous toutes

    [Reply]

  62. Salut Coco,
    Tes mots font écho en moi car je suis aussi passée par là, tous les traitements qui ne marchent pas… Il y a 5 ans, j’ai finalement décidé de porter un complément capillaire. Je ne sais pas si tu sais ce que c’est, sinon tu peux voir des images ici : https://alopeciecapillus.wordpress.com/2015/04/24/tout-sur-le-complement-capillaire/
    C’est bizarre à dire mais personnellement c’est ce qui m’a aidé à faire le deuil de ma chevelure que je ne retrouverais jamais, et aussi de retrouver confiance en moi socialement (je ne supportais plus les réflexions des gens qui me disaient que j’avais des « trous » dans les cheveux; il ne se rendent pas compte des dégâts que font ce genre de phrase sur nous…)
    Saches en tout cas que tu n’es pas seule, je te souhaite tout plein de courage également 🙂

    [Reply]

  63. Bonjour,
    Comme vous toutes il semblerait que je souffre de AA, j’ai toujours perdu mes cheveux et heureusement j’avais une bonne tignasse ça aide… Je dis semblerait car je n’ai jamais eu vraiment confirmation, les médecins j’en ai marre de les voir lol
    Mais depuis quelque temps c’est de pire en pire d’autant que je souffre d’une anémie chronique et quand mon taux de fer est bas c’est une catastrophe sur mes cheveux. Le stress aussi a un effet dévastateur…
    J’avais vu une dermato qui a voulu me mettre sous minoxidil, je ne l’ai jamais testé trop contraignant, et les effets secondaires ne me tentait pas vraiment…
    J’ai testé et recommence l’homéopathie, très honnêtement je ne peux pas garantir de l’effet positif mais je n’ai rien à perdre…
    Dernièrement, lors d’une visite chez mon médecin je lui en ai parlé, il m’a conseillé la lotion et le shampooing Cystiphane (il existe un complément alimentaire mais je ne peux pas). Je ne l’ai pas commencé encore, j’avoue craindre une chute plus importante à l’arrêt mais bon. C’est une cure de plusieurs semaines, pour la lotion « Pendant 6 semaines, appliquer 7 pulvérisations sur le cuir chevelu sec une fois par jour, de préférence le soir.
    Puis, pendant 6 semaines supplémentaires, appliquer 7 pulvérisations 3 fois par semaine. »
    D’ailleurs si certaines l’ont testé? Des retours?

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Je ne connais pas cette cure mais j’aurais tendance à te dire d’essayer, car comme c’est juste un apport à ton cuir chevelu, à l’arrêt ça ne peut pas être pire que maintenant. Il n’y a pas d’effet rebond avec ce genre de produits je pense 😉

    [Reply]

  64. Je souffre comme vous d AAG depuis fin 2011, c est a l arret de ma pilule ou tout sest declenché (pourtant c’était une pilule classee neutre minesse)
    Je suis sous jasmine et minoxidil mais je continue d en perdre, certes moins mais encore trop car je vois le haut de ma tete qui se clairseme petit a petit
    Pour celles qui ont eu recours a la greffe? Quel type de greffe avez vous eu? Ou l avez vous faites? Etes vous contente du resultat?
    Bon courage a vous toutes je sais a quel point c’est une souffrance

    [Reply]

  65. Bonjour à toutes,
    Je vais vous raconter mon histoire :
    j’ai moi aussi des problèmes gynécologiques depuis mon adolescence, on m’a prescrit à l’époque Diane 35 que j’ai pris pendant 15 ans pour l’acné… Cette pillule est l’équivalent d’Androcure, mais version moins forte.
    Un jour, mes cheveux commencent à tomber, et je me mets à prendre du poids, surtout sur le ventre. Je ne suis pas obèse, mais ces changements m’inquiètent quand même, alors je décide d’arrêter Diane 35 pour commencer, puis d’aller voir un gynécologue. Avant cela, j’avais fait quelques recherches sur Internet pour comprendre ce qui m’arrivait, et je suis tombée sur le SOPK (Syndrome des ovaires polykystiques) : les symptômes correspondaient, alopécie, acné, obésité etc… Je vais donc voir mon gynéco avec toutes ces informations, en lui disant que j’en étais surement atteinte. Elle m’a expressément répondu que non, que Diane 35 était très bon pour ce que j’avais (mais qu’est-ce que j’ai en faite ?) mais en insistant, je lui ai demandé une échographie des ovaires car on peut voir les microkystes ainsi. ET J’AI EU RAISON !!! Les radios montraient ce que le gynéco n’avait pas su me dire, et je me retrouvais enfin avec une maladie « connue », ce qui rassura car on se dit que tout n’est pas perdu.
    Avec les recherches et le temps, j’ai compris que cette maladie était due à l’intoxication à différents plastiques, pesticides, herbicides etc… Et que je ne pouvais pas en guérir, mais que je pouvais arrêter ou ralentir les symptômes : en commençant par arrêter de manger des aliments non BIO, et en mangeant uniquement des aliments à index glycémiques bas (régime montignac). Il s’agit tout simplement de bannir les sucres rapides, et de privilégier les aliments dont le taux de glycémie varie faiblement dans notre organisme. Car le sucre est responsable de la production d’hormones androgènes, supprimez-le et vous verrez la différence.
    Aujourd’hui je mange sans excès de gluten (aliment très pesticidé), sans glutamate monosodique, BIO, des sucres et aliments à index glycémiques bas, et mes cheveux ont arrêté de tomber, j’ai perdu du poids, et mon acné se stabilise. Je ne suis pas totalement « guérie » car la vie au quotidien m’oblige à manger comme les autres de temps en temps (du coup acné, poids et compagnie…) mais je limite au maximum ces excès.
    Si vous voulez en savoir plus, vous n’avez qu’à chercher par vous même, mais ne continuez pas ces soit disant remèdes prescrits par les médecins, et essayez une autre alternative, cela ne vous coûtera rien.
    Bon courage à toutes !

    [Reply]

  66. Je voulais ajouter autre chose : les plastiques qui nous intoxiquent et nous rendent chauves sont en faite des « oestrogène-like », c’est à dire qu’ils imitent à la perfection nos propres oetrogènes dans notre organisme, et provoque ces kystes aux ovaires. Et devinez-quoi ? Nous trouvons également ces oestrogène dans les pillules.

    [Reply]

  67. Bonjour à toutes,

    A la lecture de ces commentaires je me sens moins seule, moins « différente ».
    J’ai les cheveux fins et gras depuis toujours. Après chaque grossesse j’ai perdu une quantité non négligeable de cheveux (j’ai eu trois enfants), mais ceux-ci ont repoussé après plusieurs mois à chaque fois heureusement.
    Toute ma vie j’ai entendu des commentaires du style « mais qu’as-tu fait à tes cheveux ? » comme si j’étais responsable de leur qualité …
    A l’arrêt de la pilule (à la ménopause) mes cheveux sont tombés en masse; j’étais catastrophée. Je n’en avais quasiment plus sur les côtés, juste au-dessus de l’oreille. Heureusement pour moi, sur le haut du crâne j’en garde un peu plus.
    Après des recherches sur internet j’ai découvert l’existence du minoxidil. J’ai immédiatement commandé ces petits flacons miracles. Sur la notice il est bien indiqué que les premiers jours, les cheveux tombent encore plus mais que la chute s’arrête au plus tard après 3 mois. Effectivement, les cheveux sont tombés chaque jour un peu plus, à tel point qu’après 2 mois, j’ai arrêté le traitement car je risquais de devenir presque chauve. Donc pour moi le minoxidil n’est certainement pas la solution.
    Je me suis dès lors tournée vers la solution que j’avais adoptée après mes grossesses : les vitamines naturelles pour les cheveux. Les seuls compléments qui « marchent » pour moi, ce sont les extraits de prêle : le silice.
    J’ai commencé un traitement de force et après quelques semaines la chute s’est arrêtée et j’ai retrouvé de nombreuses repousses. Seul inconvénient, ce complément accélère la pousse des cheveux et donc aussi des poils..
    Il n’y a pas eu de miracle : j’ai toujours les cheveux fins (de plus en plus fins) et gras, mais je pense pouvoir limiter les dégâts si je continue le traitement sans arrêter. Je pense aussi que si la situation empire j’essayerais la « poudre de cheveux » qui masque bien les « trous ».
    Cela fait deux ans que je prends du silice et que je perds moins mes cheveux. Je prends une dose un peu plus importante au moment de la perte saisonnière (pour moi au printemps).
    Voilà, je voulais juste partager mon expérience… à chacune sa solution ; on a toute un corps différent, donc la solution sera probablement différente.
    Bon courage à toute et essayons peut-être d’être heureuse avec ce que la nature nous a donné (je sais… c’est difficile).

    [Reply]

  68. Salut,
    Bon déjà, je sais pas si t’as remarqué, mais t’es loin d’être un cas isolé. Moi, la chute a commencé voilà 6 mois environ et de façon tellement importante que cela se voit déjà (pour l’instant, aucun diagnostic n’est tombé). Ca a fini par tourner à l’obsession. Jusqu’à compter quotidiennement le nombre de cheveux qui tombent (et quand y’en a 300, ça prend du temps).

    Je commence doucement à faire le deuil de ma belle chevelure mais pas question de sortir avec des trous dans la tête ! Du coup, en consultant les fora, je suis tombée sur LE post qui me sauve : une petite minette souffrant d’alopécie disait camoufler la chose avec du TOPIC.
    https://www.youtube.com/watch?v=Ip4vBHK8Dr0

    Essaye, ça marche (je suis pas vendeuse chez eux soit dit en passant). J’ai vu que l’Oréal avait sorti une gamme similaire disponible en supermarché. J’ai pas essayé mais ça doit être le même genre.

    Courage ! Regarde autour de toi et tu verras que t’es loin d’être la seule !

    [Reply]

  69. je te comprends tres bien. je vis ça depuis maintenant 3ans et c’est vrai cochemare .la cause est hormonal( syndrome des ovaires polykistique) et jusqu’a ajr avce tout les traitements que j’ai fait rien ne marche…comme toi je ne peux faire ni broching ni coloration. je ne peux meme pas lacher mes cheveux comme tout le monde parck ils sont tres fins et ça me complexe bcp et comme toi le vent est mon ennemi juré. je sais aussi qu’acause de cette maladie j’aurais des problemes de fertilités.
    En bref je consulte un gynéco et un dermato et j’attends tjr le jour ou je verrais dans le miroir une petite repousse sur mon crane.
    ah j’avais oublié j’ai aussi la pilosité un autre problème qui me gâche la vie.
    je te souhaite bon courage car je te comprend parfaitement
    PS: Je pense sérieusement mettre une perruque :p

    [Reply]

  70. Bonjour
    Comme vous toutes je souffre également d AA depuis l âge de 17 ans. Je crois que j ai vu une quinzaine de dermatologue dans ma région et bien sûr tous m ont dit la même chose… j ai tout essayé, médecine parallèle itou itou…. j ai l impression que mon entourage, mon mari ne me comprennent pas …..mais oui !!! je suis en bonne santé ainsi que mes enfants alors pourquoi suis je si déprimée… tout ces traitements qui me font prendre du poids, je me trouve grosse chauve donc laide….J attends depuis des années le traitement miracle….
    Qui aurait essayé la greffe que j envisage malgré le prix ? Sur tous les forums aucune réponse claire sur la greffe chez la femme.
    Mon médecin me déconseille… pas de bon résultat
    Par contre je n ai jamais été voir un endocrinologue qui peut m en conseillé un sur Aix en Provence ?
    Bon courage a toutes
    Helena

    [Reply]

  71. Bonjour,
    Je souffre du meme problème. J’ai 40 ans et depuis quelques semaines la chute de cheveux est consèquente. Un trou est apparu que j’arrive difficilement à cacher et le moral est au plus bas, j’en pleure régulièrement et je suis complètement démuni.

    [Reply]

  72. J’ai eu le même problème et j’ai essayé plusieurs traitements sans résultat. ça fait trois mois que je suis un nouveau traitement qui marche vraiment. J’espère que ça va durer. Bon courage à toute c’est vraiment difficile de perdre ses cheveux 🙁

    [Reply]

  73. Bonjour à toute, alors voilà depuis la naissance de ma petite je perd une quantité de cheveux qui fait un peut peur…et l’allaitement n’arrange rien d’après les médecin, alors de temps en temps j’utilise un produit « miracle » ; ) http://toppikfibre.fr/ l’une d’entre vous le connais?

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    ce sont des fibres qui cachent le cuir chevelu c’est ça? Je connais mais je n’ai jamais essayé, j’ai un peu peur de l’encrassement du cuir chevelu…

    [Reply]

  74. Bsr je suis dans le meme cas j ai pris la diane pdt 15 ans je suis en hypothyroidie et je perds bcp de cheveux je vais en parler avec un endocrino ou dermato à suivre je deviens parano

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    bonjour effectivement avec Diane (et Androcur, que je prends) il peut y avoir un effet rebond, donc une perte de cheveux accrue, à l’arrêt. Bon courage en tout cas.

    [Reply]

  75. Bonjour je me permet de vous dire de tester le regime SEIGNALET, sa a aider beaucoup de gens contre les dermites, stop l’alimentation avec lait et dérivés pour commencer puis gluten <3
    Tester, car ces saloperies nous dérègle HORMONALEMENT!!! DONC essayer et puis sa peut que être positive
    Bon courage a tous

    [Reply]

  76. salut cheres amies;
    vraiment je vous remercie de mettre sur table ce sujet si négligé et genant.car etre dans un environnement ou on est la seule personne surtout femme à avoir ce probleme est très difficile.je suis aussi victime de ce mal qui m oblige a toujours porter des perruques et j espère qu une solution sera vite trouvée pour toutes celles qui trainent cette gene.j ai tellement utilisé de produits que je ne sait plus quoi faire.certains produits comme le minoxidil,le hair capilarum qui m a litéralement brulée le crane.comme si la chute ne suffisait pas je me retrouve avec des cicatrices..tres pénible.je fais une cure au zinc vu cette proteine contribue a la formation des cheveux.
    courage a toutes et en attentes de meilleurs traitements .

    [Reply]

  77. Bonjour, je viens de découvrir ce blog et étant concernée aussi par ce fléau qu’est l’alopécie androgénique, je voulais savoir où vous en étiez aujourd’hui ? Bien à vous

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Bonjour pour le moment cela n’a pas trop évolué mais j’avoue avoir eu peu de temps à consacrer à ce problème dernièrement! Je prends toujours mon traitement anti hormones mâles, en surveillant que je le tolère. et Je limite tout ce qui pourrait tirer sur mes cheveux. D’ailleurs il serait temps que je fasse une cure de compléments spécial cheveux 😉

    [Reply]

  78. moi aussi j’ai le même problème !! J’ai été hospitalisée 2 jours pour faire des tests a Québec et ils en sont venu a me dire que ce problème est survenu a la suite de ma deuxième grossesse car j’ai eu un garçon et que 1 femmes sur plusieurs,( je me rappelle plus combien) ca peu arriver car le système hormonal change et que les hormones masculin prend les dessus et ils ont pas plus de réponse que ca a nous dire seulement que c’est a la suite d’avoir un enfant Male que ca arrive !!!!J’ai tout essayer depuis même les traitements couteux ,médication ,massage champ……Rien a faire ,j’ai 48 ans maintenant et je pense a une protèses capilaire C’est la prochaine étape .

    [Reply]

  79. Bonjour,

    Je souffre moi aussi d’AAG depuis mes 16 ans, j’ai 44 ans aujourd’hui. J’en étais très complexée, aussi dû au fait que j’en faisais une fixation. L’androcur a permis de freiner la chute et mes cheveux naturellement bouclés m’ont aidée. Mais je ne peux plus continuer l’androcur car j’ai eu des problèmes de varices suite à des FIV et grossesses. Seule la poudre est une précieuse alliée car pour le reste il n’y a rien d’autre pour stopper définitivement la chute. Peut-être faudra-t-il qu’il y ait encore plus de femmes qui en souffrent pour qu’ils trouvent le “vaccin”, car autant pour un homme ça peut être gênant selon la sensibilité de la personne (quoique maintenant ils se rasent le crâne) mais pour une femme ça peut être un véritable calvaire.

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *