Photo-Régul d’Esthederm : l’innovation bronzage pour les peaux tachées

Quand on a des taches pigmentaires (ou taches de soleil, ou de vieillesse), l’été c’est un peu la saison de tous les dangers. Et il faut souvent choisir : contrôler ses taches et se cacher du soleil (SPF50, chapeau, etc.), ou bronzer mais en essuyant une offensive majeure des irrégularités pigmentaires… L’année dernière, j’ai utilisé PhotoReverse, qui m’a permis d’éviter les taches, mais qui bloque également toute montée de mélanine, et empêche donc de bronzer, même un peu (voire fait « débronzer » le visage, car les cellules qui arrivent à la surface de l’épiderme sont plus claires que celles qui s’exfolient).

Esthederm a pris en compte la demande de celles qui voulaient concilier lutte contre les taches et un bronzage modéré, et a étudié plus en profondeur le mécanisme de formation des tâches pigmentaires sous l’influence des UV. De cette recherche est né le dernier bébé Esthederm : Photo-Régul.

L’acteur principal du bronzage, c’est le mélanocyte. Installé confortablement dans la couche la plus profonde de l’épiderme (couche basale), cette cellule possède des ramifications (dendrites) qui se prolongent dans l’épaisseur de l’épiderme (il a un peu la forme d’un poulpe quoi :p).

Esthederm a étudié le mécanisme du bronzage, et a découvert l’existence de 2 voies de pigmentation:

  • la pigmentation directe, déjà bien connue : la stimulation directe du mélanocyte par les UV conduit à la synthèse de mélanine qui migre à la surface de l’épiderme, distribuée dans les kératinocytes
  • la pigmentation indirecte, une nouvelle découverte : les UV stimulent les kératinocytes (les cellules de surface de l’épiderme), qui relayent cette stimulation aux mélanocytes via l’ET-1 (endothéline-1) et le SCF (stem cell factor).

 

 

Le mécanisme le plus connu d’hyperpigmentation et de la formation de taches, c’est la pigmentation directe qui se dérègle, avec une synthèse anarchique de mélanine. Chaque mélanocyte est associé à un lot de kératinocytes (environ 36, on appelle cet ensemble l’unité épidermique mélanisante), qu’il pigmente. Lors de taches pigmentaires, la synthèse et la répartition de mélanine se détraquent. Imaginons un tuyau d’arrosage à embout ajustable : il y a la position jet fin (qui donne un jet très concentré), et la position diffusante (qui donne une diffusion plus large et moins concentrée). Lorsque tout va bien, la mélanine est répartie comme avec la position diffuseur, et quand ce mécanisme se détraque, elle est diffusée selon le mode « jet concentré » et, concentrée au même endroit, forme une tache.

Mais il semble que les taches pigmentaires soient principalement dues à la pigmentation indirecte, car les kératinocytes hyperpigmentés sécrètent de l’ET-1 et du SCF. Ces kératinocytes bronzent donc 2 fois, car ils sont stimulés par le soleil (UV), mais il y a également une autostimulation. C’est le mécanisme de double peine. C’est également pourquoi quand on a une peau à tâches, la première chose qui bronze, c’est la tâche.

Maintenant que nous avons les bases des mécanismes de formation des tâches pigmentaires, comment Photo-Régul peut-il permettre d’obtenir un léger bronzage sans accentuer les taches?

Photo-Régul arrête la synthèse d’ET-1 et de SCF, ce qui permet aux kératinocytes de « bronzer » normalement. Les kératinocytes hyperpigmentés s’exfolient (naturellement, on peut aider un peu avec un gommage doux), et les cellules en dessous, qui arrivent en surface, sont normales, et la peau retrouve son homogénéité.

Photo-Régul agit également sur la pigmentation directe anarchique,via les précurseurs de mélanine (la tyrosine, transformée en mélanine par la tyrosinase), et améliore la distribution de la mélanine en surface (le tuyau passe du jet concentré au mode diffuseur quoi).

Tout ce ci permet d’obtenir un bronzage modéré (j’insiste, vous n’aurez pas un teint très bronzé, sinon vous aurez les taches aussi!) et uniforme en une quinzaine de jour (le temps que les kératinocytes hyperpigmentés s’exfolient). Si les taches sont déjà présentes, elles sont minimisées par diminution du contraste entre elles et la peau « de fond », mais elles ne sont pas éclaircies (c’est le job de PhotoReverse ça). Si les taches sont très marquées, l’utilisation de Photo-Régul limite les dégâts, mais pour une vraie action il faudra utiliser PhotoReverse. Pour résumer :

  • ma priorité ce sont les taches : j’utilise PhotoReverse
  • je veux un joli teint pour l’été : j’utilise Photo-Régul

Photo-Régul est en outre très protecteur, et adapté à tous types de soleil, avec une très bonne protection UVA  (ratio UVB/UVA = 1.6, alors que la réglementation exige un ratio inférieur à 3).

Photo-Régul, 50 ml, 64€
Produit reçu pour review

11 thoughts on “Photo-Régul d’Esthederm : l’innovation bronzage pour les peaux tachées

  1. C’est vraiment très très intéressant (même si j’ai un instant eu l’impression d’être de retour en classe de SVT au lycée ^^).

    Ce qui me fascine aussi, c’est tout le travail qu’il y a derrière ce produit, toute la recherche pour satisfaire la clientèle 🙂

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Esthederm est en effet connu pour un gros boulot de recherche derrière chaque produit 🙂 c’est pas pour rien qu’ils sont dans mes marques fétiches ^^ Ils préfèrent mettre leur argent dans la recherche que le marketing et les pubs :).
    Plusieurs membres de ma famille sont profs, désolée il semble que ça soit héréditaire ^^

    [Reply]

  2. J’ai pas l’habitude de commenter des articles mais là vu la qualité de celui-ci et les explications claires et précises je ne peux que dire bravo et merci!!

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci beaucoup Malia, ça me touche beaucoup 🙂

    [Reply]

  3. Coucou, Malia a raison cette revue bien que de détail est excellente . C’est là où Poupoune dépasse le blog de make up et nous aide à connaitre mieux les produits cosmétologiques et c’est cela qui me va bien
    Merci beaucoup pour tout ce travail de transmission
    Bizzzzzzzzzzzz et double Bizzzzzzzzzzzzzzzzz

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci Blufunkgirl 😀 double bisous à toi aussi 😉

    [Reply]

  4. Mille mercis Poupoune pour cet article d’une remarquable clarté et de grande qualité, j’ai été très intéressée par ton exposé. Je prends depuis de longues années des antihistaminiques, un traitement à caractère photosensibilisant, qui a eu raison de l’uniformité de mon teint de rousse légèrement rosé à taches de rousseur, et ce bien que je ne m’expose jamais au soleil (même s’il m’arrive de m’y retrouver : déjeuner impromptu en terrasse, file d’attente…) au point de changer de trottoir si le trottoir d’en face est moins exposé au soleil.

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Merci Sissi 😀 moi aussi je change de trottoir si je peux ^^

    [Reply]

  5. Les taches, pas les tâches, non? 😉

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    oui oups :p j’ai fini mon billet à minuit passé, ceci explique cela ^^

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.