Comme une envie de fleurs… en parfums

SÉLECTION PARFUMS FLORAUX – Avec le retour des beaux vient l’envie de parfums fleuris. Au menu de la rose (Rose privée, l’Artisan parfumeur), de la jonquille (Ostara, Penhaligon’s) et du mimosa (Essences insensées, Diptyque).

fleurs jardin

Le froid, le gris, la pluie, les gens emmitouflés dans leur écharpe, ça commence à bien faire! D’ailleurs au moment où je tape ces lignes le printemps tente une offensive avec grand soleil, ciel bleu à perte de vue et fleurs qui pointent leurs pétales dans les pelouses. Et mes parfums d’hiver chaleureux et enveloppants me paraissent à présent un peu trop enveloppants justement. Et ce début de renouveau me donne une furieuse envie de fleurs (alors que les parfums floraux, en règle générale, ça n’est pas ce que je préfère). C’est parti pour 3 fleurs, 3 parfums.

Rose privée de l’Artisan Parfumeur

Je dois confesser une chose : la rose en parfum ça n’est vraiment pas mon truc (et alors si c’est rose + musc au secours quoi). En gros je ne l’apprécie que quand elle a un petit truc en plus, soit parce qu’elle est décalée par rapport à ce qu’on attend habituellement d’une rose, soit au contraire si elle est très naturaliste. Donc quand je me suis rendue à la présentation du dernier parfum de l’Artisan parfumeur, Rose privée, j’avais quelques appréhensions.

Rose Privee Box+Bottle

Rose privée est un hommage à la rose de mai, cultivée à Grasse et récoltée, comme son nom l’indique, au mois de mai. Elle permet la production du rare absolu de rose de mai. Emblématique de la capitale des fleurs à parfum, elle méritait sans nul doute un parfum, et c’est l’Artisan parfumeur, par l’entremise de Stéphanie Bakouche, et Bertrand Duchaufour (un de mes nez préférés), son mentor, qui le lui offre.

Le départ est dominé sur ma peau par les agrumes, en particulier la mandarine, qui donne une belle envolée et un caractère très pétillant au parfum, avec une petite pointe d’anis (le basilic?). La facette épicée de la rose se mêle à l’œillet et prédit que cette rose là, toute ravissante qu’elle est, a quand même du caractère. Le cœur du parfum s’articule autour de l’absolu de rose de mai, et c’est une rose aérée, très légèrement poudrée par le lilas, qui serait, si je devais lui donner une couleur, une belle rose jaune thé. Cette couleur est soutenue par l’utilisation, dans une structure chyprée, de l’absolu de foin en lieu et place de la mousse de chêne. Le fond évoque la soirée d’une belle journée de mai, calme, les pieds dans l’herbe séchée par le soleil.

Ravissante et loin d’être fade, Rose privée est une véritable promenade dans la campagne grassoise une journée de printemps.

Lancement : avril 2015

Nez : Stéphanie Bakouche et Bertrand Duchaufour

Ostara de Penhaligon’s

Les anglais adorent la jonquille, symbole du printemps et de l’optimisme. Alors quoi de plus normal que Penhaligon’s tente de la mettre en flacon! Avec un lancement au printemps, bien évidemment. Et voici donc Ostara, le dernier parfum de la marque.

 Ostara_EAU_DE_TOILETTE_BOX_AND_BOTTLE

Alors j’avoue n’avoir jamais trop mis le nez dans une jonquille (je ne me permettrais pas :p), mais l’effet que j’ai en ouverture d’Ostara c’est vraiment ce que j’appelle « l’effet bulbe » un côté vert mais dense, comme une tige de jacinthe coupée avec la sève qui sourd, qu’apporte l’absolu de narcisse. Tout de suite j’ai aussi une impression de jaune, de lumière, ce qui donne à Ostara une note définitivement optimiste. Le seul reproche que je lui ferai, c’est d’avoir un fond un peu trop lourd, trop oriental baumé (et pourtant j’adore ces notes, styrax, benjoin, vanille, accord ambré, etc.), alors qu’il aurait nettement gagné à finir sur des touches plus légères, pour garder de côté lumineux et aérien.

J’aime beaucoup Ostara, ne vous y trompez pas, mais ce fond très oriental en fait plutôt un parfum de début de printemps, quand l’hiver s’accroche et blanchit encore la campagne le matin.

Lancement : mars 2015

Nez : Bertrand Duchaufour (il est partout!)

Essences insensées de Diptyque

Ha le mimosa, petit pompon jaune qui égaye nos hivers! C’est une de mes fleurs préférées, et je ne me lasse pas d’en avoir un bouquet dans mon salon, et la seule chose que je peux lui reprocher est son caractère éphémère… Ce mimosa là, Essences insensées de Diptyque, est inspiré de la tradition des mille fleurs, parfums créés en mélangeant les fonds de cuve des extraits des fleurs et plantes de l’année à Grasse. Et pour l’année 2013, la récolte du mimosa ayant été exceptionnelle, c’est la petite fleur d’or qui sera la star de l’édition 2014 chez Diptyque.

Essences insensees Diptyque

Ce parfum au final je ne l’ai que depuis quelques semaines, ce qui est étrange vu que j’adore le mimosa. Mais je crois que je n’avais pas encore passé le cap de le porter sur moi, j’en avais plus l’habitude en parfum d’ambiance (la bougie Mimosa de Diptyque est un délice pour ça, c’est très fidèle à la fleur). Du coup c’est seulement récemment que je l’ai senti, et ça a été un coup de foudre, suivi d’un achat immédiat (d’autant plus que c’est une édition limitée, commercialisée tant qu’il y a du stock mais après, yapu)(je suis un mouton si on me dit « édition limité » hop j’achète).

Ce mimosa là est bien dense, enveloppant, crémeux. L’héliotrope lui apporte un côté poudré très féminin, et c’est sans doute ça qui fait que ce parfum est pour moi un parfum de peau et pas d’ambiance. On a l’impression de se rouler dans un énorme bouquet de mimosa. Je ne pourrais pas plus vous « lire » ce parfum, tout simplement parce qu’il me plonge dans une telle félicité quand je le porte que je n’ai pas envie de le décrypter, juste d’en profiter! Je vous dirais juste qu’il y a également de la rose de mai pour soutenir la facette florale, et que le fond très baumé et crémeux est dû à la cire d’abeille et à la vanille. Et que je l’aime d’amour :p.

Année : 2014

Nez : Fabrice Pellegrin

Et pour que vous aussi vous puissiez mettre le nez dans les fleurs j’offre à l’un(e) d’entre vous un set de 3 échantillons de ces parfums (faits avec mes blanches mains :p). Il suffit de laisser un commentaire sous ce billet. Je tirerai au sort le 23 mars 2015.

12 thoughts on “Comme une envie de fleurs… en parfums

  1. Jolie sélection ! Je vais essayer d »aller sentir Essences insensées cuvée 2014 au plus vite. Pour ma part, je suis encore dans ma phase musc-civette, je suis bien loin des floraux.

    [Reply]

  2. Merci pour ces belles sélections. Le premier parfum va certainement plaire à ma mère et moi, je craque plus sur le dernier.

    [Reply]

  3. Ah, dès que j’ai vu que tu avais testé Ostara, je me suis précipitée pour lire tes impressions !
    L’absolu de jonquille, c’est vraiment, pour moi, la note printanière par excellence.
    Par rapport à Narcisse émoi de Thierry Blondeau, comment le situerais-tu ? J’ai lu que tu lui trouves un fond un peu « lourd » (ce qui n’est pas qq chose que l’on puisse reprocher à Narcisse émoi :-P)

    Et en mimosa, as-tu testé le Gaggia de Santa Maria Novella ? Si ce n’est déjà fait, il faudra y songer, maintenant qu’ils sont au Bon Marché …

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    en fait Narcisse émoi est beaucoup plus aérien, on va plus vers la transparence d’un pétale de narcisse blanc, alors qu’Ostara est vraiment jaune jonquille (alors que tous les deux ont en commun ce départ vert/bulbe/tige coupée). En fait, pour être parfait Ostara devrait avoir cette légèreté et cette subtilité que possède Narcisse émoi…
    Je note pour le mimosa, maintenant que j’ai passé le cap de le porter en parfum ^^

    [Reply]

  4. hello poupoune
    l’envie de parfums floraux me prend régulièrement avec l’arrivé des beaux jours,
    mais même si je les porte avec plaisir pendant un (court) moment, je sais que ces parfums au fond ne me correspondent pas,
    alors je retourne à mes parfums « plus sombres », plus lourds.
    Ceci dit, Ostara pourrait être un bon compromis…

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Même s’il est très jaune et lumineux, Ostara a effectivement une facette très orientale qui pourrait satisfaire à la fois ton envie de fleur et tes penchants plus sombres ^^

    [Reply]

  5. Bonjour Poupoune,
    très joli cet article, j’ai hâte de sentir la rose surtout, le côté chypré, le foin, la fin de journée les pieds dans l’herbe séchée, ça me parle beaucoup <3
    J'ai rarement des envies saisonnières, mais là je commence à avoir des envies de tubéreuse, je crois que je rêve déjà de l'été !
    à bientôt
    Potra

    ps : ne me met pas dans le tirage au sort pour les échantillons, je vais bientôt pouvoir aller sentir tout ça, ça me fera d'excellents prétextes d'escapades 😉

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Ha j’en suis pas encore à la tubéreuse, là je profite de mon mimosa et j’ai envie d’iris! D’ailleurs je crois que la semaine prochaine je vais me faire un challenge ‘ »semaine en iris »

    [Reply]

  6. Pourquoi pas , tu sais si bien en parler …le rose m’intrigue beaucoup ,c ‘est si difficile la rose ….quand à la jonquille avec un fond oriental, ça m’intrigue encore plus …..

    [Reply]

  7. Est-ce que tu connais aussi Mimosa Pour Moi de l’Artisan Parfumeur ? Je te le conseille sinon, c’est une référence pour qui aime le mimosa mais c’est vrai que le Diptyque est magnifique.

    [Reply]

    Poupoune Reply:

    Non je ne l’ai pas encore essayé, je l’avais offert à ma mère un moment…

    [Reply]

  8. Le dernier m’interpelle beaucoup! J’adorerais le sentir! J’aurais jamais cru aimer le mimosa en parfum, l’aimant beaucoup en fleur mais le trouvant parfois un peu trop entêtant, jusqu’à ce que je découvre chez les EDP Frédéric Malle « Fleur de Cassie » (certes, pas directement du mimosa mais son cousin germain! ou sa cousine germaine). Bam, coup de foudre olfactif.
    La rose…j’ai plus de mal…même si les deux roses de l’AP sont je trouve très réussie (mais je ne me sens pas les porter.)
    Pour moi, mon premier pshiit d’humeur printanière cette année a été Après l’Ondée de Guerlain que je trouve si délicat…Puis l’Amandière de Heeley, tellement tellement prémices du printemps! (Très vert, fleuri-vert justement pas fleuri exubérant. Très jacinthe/amande verte? Un très beau parfum à mon sens, très frais, printanier sans aucune mièvrerie)

    [Reply]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *